365 jours d’actions au niveau des collectivités locales pour mettre un terme à la violence et autonomiser les femmes



23-25 avril 2112

Johannesburg 23 avril: Environ 280 personnes émanant de 10 pays de la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC) ont convergé au Kopanong Hôtel de Johannesburg en Afrique du Sud à partir d’aujourd’hui 23 avril et ce, jusqu’au 25 avril pour le troisième Sommet annuel sur la Justice du Genre et les Collectivités locales. Lulu Xingwana, ministre sud-africain de la Femme, des Enfants et des Personnes handicapées et Ignatius Chombo, ministre zimbabwéen des Collectivités locales et du Développement urbain et rural ont procédé à l’ouverture de ce sommet.

La tenue de ce troisième sommet a lieu après l’investiture de Joyce Banda comme première femme présidente au Malawi et pour l’Afrique australe, à la suite du décès de Binguwa Mtharika au début du mois d’avril. La SADC soutient également sa sœur, Nkosazana Dlamini-Zuma qui se présente à l’élection destinée à remplir le poste de président de la Commission de l’Union Africaine. Ce Sommet a également lieu peu après la Journée de la Terre le 22 avril et se poursuit durant la Semaine Verte. De ce fait, le Sommet comprendra plusieurs thèmes et manifestations liées à l’environnement.

Ce Sommet est une illustration concrète de l’application du Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement dans la vie des femmes et des hommes vivant dans la région de la SADC. Ce Protocole, adopté en 2008, comprend 28 dispositions pour atteindre l’égalité du genre d’ici 2015, dernière limite également pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement qui comprennent notamment l’égalité du genre (Objectif trois). En tant que coordonnateur de la Southern African Gender Protocole Alliance, Gender Links (GL) mène une campagne pour un ajout au Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement qui a trait au changement climatique.

Organisé par GL sous le thème de 365 jours d’actions au niveau des collectivités locales pour mettre un terme à la violence et autonomiser les femmes, ce Sommet voit la participation des collectivités locales, des mairies, des organisations non-gouvernementales, des journalistes et des représentants des ministères du Genre et des collectivités locales.

Ce sommet annuel arrive à un moment crucial où la représentation des femmes au sein des collectivités locales a reculé à l’issue d’élections durant la dernière année en Afrique du Sud, en Zambie et au Lesotho.

Cependant, le Lesotho a bataillé dur pour conserver son quota pour les femmes au sein des collectivités locales et avec 49% de représentation féminine, ce pays est encore un exemple vivant que la parité au niveau de la gouvernance est encore possible. Maurice a également innové en adoptant un quota pour les femmes au sein des collectivités locales durant les prochaines élections. Cela a nécessité un amendement constitutionnel qui ouvrira la voie à sa signature du Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement (Le Botswana et Maurice n’ont pas encore signé ce document important).

Depuis l’an dernier, GL, le Medical Research Council d’Afrique du Sud, la division des Femmes d’affaires du Botswana et le Mauritius Research Council ont mené une recherche sur les indicateurs de violence basée sur le genre indiquant que 25% à 67% des femmes de la région ont été victimes d’une forme de violence à un moment ou à un autre de leur vie. L’Afrique du Sud où le sommet a lieu, a été désarçonnée par un clip enregistré par téléphone montrant le viol collectif d’une jeune handicapée mentale par 13 garçons et hommes. Le conseil des ministres sud-africain a condamné cet acte, le jugeant «barbare». Le minsitre Xingwana est au milieu de consultations urgentes sur des actions à être prises pour stopper les niveaux choquants de violence à travers le pays.

Les gagnants issus de six pays ayant organisé des sommets régionaux, de même que des participants du Lesotho, de l’Afrique du Sud, du Swaziland et du Mozambique, 110 au total, présenteront leurs meilleures pratiques dans dix catégories différentes. Celles-ci seront jugées par l’audience et par un panel de juges de haut niveau. Le point fort de ce sommet est la remise des trophées pour la Justice du Genre et les Collectivités locales prévue lors d’un dîner de gala le 25 avril au cours duquel les prix seront décernés dans les catégories suivantes:

–          Violence basée sur le genre (VBG) – Prévention de la violence basée sur le genre au niveau des collectivités locales – comment les conseils, institutions/organisations œuvrent pour s’assurer que la violence basée sur le genre n’ait pas lieu? Cette catégorie comprend des campagnes et initiatives de communication stratégiques et innovantes, des campagnes spécifiques contre la VBG et les 16 jours de campagne, incluant les cyber-échanges durant les campagnes de 16 jours. Ce prix est destiné au conseil/institution et organisation qui aura abrité le cyber échange le plus innovant durant la campagne des 16 jours et qui a organisé une activité y relative démontrant un impact. Il y a 16 entrées dans cette catégorie.

–          VBG – La réaction à la VBG au niveau local – ce que font les conseils/institutions/organisations pour l’avancement de l’alphabétisation légale, travaillent avec la police etc. pour s’assurer que les victimes obtiennent réparation ? Comment réagissez-vous face à la VBG ? Neuf entrées ont été enregistrées.

–          VBG – Soutien autour de la VBG au niveau des collectivités locales – comment est-ce que nous soutenons ceux qui ont été victimes de VBG ? Cette catégorie compte 12 entrées.

–          Genre et gouvernance : des programmes et des campagnes pour préparer les femmes afin qu’elles assument des fonctions politiques et participent aux élections, et soutenir leur participation effective, de même que des programmes et des campagnes soutenant les hommes en tant que champions du genre. Cette catégorie enregistre cinq entrées.

–          Développement économique au niveau local : incluant l’autonomisation économique des jeunes et celle des femmes – au niveau des collectivités locales pour accroître l’habilité des jeunes femmes à prendre contrôle de leurs vies. Cette catégorie a enregistré 14 entrées.

–          Changement climatique et développement durable : les projets au niveau des collectivités locales qui traitent du changement climatique et de ses dimensions du genre. Sept entrées ont été soumises.

–          VIH/SIDA et le travail des pourvoyeurs de soins: ce que font les conseils au niveau des collectivités locales pour soutenir les pourvoyeurs de soins incluant les plaidoyers pour l’implication des hommes. Cette catégorie a enregistré 15 entrées.

–          Institutionnel – Centre d’Excellence du Genre – Ce prix récompense le(s) conseil(s) qui a/ont démontré l’engagement le plus important pour mettre un terme à la VBG et les conseils devenus Centre d’Excellence du Genre ayant fait les plus gros progrès et complété les étapes 1 à 10. Il y a 22 entrées dans cette catégorie.

–          Leadership – Individus – Quel rôle est joué par les femmes et les hommes dans la promotion du processus d’intégration du genre au niveau des collectivités locales ? Sept entrées ont été soumises.

–          Leadership des jeunes incluant des conseils de jeunes et de jeunes femmes activement engagées au sein des collectivités locales/politiques qui montrent une innovation particulière et un engagement à mettre un terme à la VBG au niveau des collectivités locales. Quatre entrées ont été enregistrées.

Autres points forts

–          Le Sommet a démarré le 23 avril avec des discussions en panels sur les élections des collectivités locales dans la région de la SADC – Lesotho, Zambie, Afrique du Sud l’an dernier ; Maurice, Madagascar et le Zimbabwe cette année. Lors de la séance plénière, la recherche à propos des indicateurs sur la violence basée sur le genre sera présentée. Cette session sera suivie d’autres en parallèle. Dans la soirée, il y aura une cérémonie d’engagement par des représentants de 141 Centres d’Excellence du Genre au sein des Collectivités locales.

–          Pour rester dans l’esprit du sommet mondial Rio+20 sur le développement durable, la session plénière du 24 avril sera axée sur le genre et le changement climatique. Les délégués seront invités à soumettre leurs propositions écrites sur «Le monde dans lequel ils désirent vivre d’ici 2015 » dans une boîte scellée qui sera ouverte dans trois ans.

–          Le 25 avril, dernier jour du sommet, il y aura une marche matinale verte pour les participants. Marche qui sera suivie par une extravagance informatique où les femmes âgées ayant utilisé les technologies de l’information et de la communication (TIC) partageront leurs expériences pour montrer comment ces TIC ont changé leur vie. Cet événement sera précédé par le lancement de la dixième édition du Gender and Media Diversity Journal où il est question du Genre, de la Culture populaire et de la Liberté de la Presse dans le contexte proche de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse le 3 mai prochain. Les trophées seront remis lors de la soirée de gala au cours de laquelle des reportages vidéo de certaines initiatives prises sur le terrain seront projetés. Les séquences peuvent être fournies sur demande.

Tableau un: Sommets pays sur la Justice du Genre et les Collectivités locales

Pays Nombre total de participants No d’entrées
Femmes Hommes Total
Botswana 76 56 132 24
Madagascar 155 77 232 165
Maurice 73 44 117 18
Namibie 41 20 61 34
Zambie 41 33 74 51
Zimbabwe 56 31 87 58
Total 442 261 703 350

Maurice, le Botswana, la Zambie, la Namibie, Madagascar and le Zimbabwe ont organisé des sommets pays avant le sommet régional. Le tableau indique que 350 entrées ont été enregistrées lors des sommets pays et qu’ils ont attiré 703 participants (63% de femmes et 37% d’hommes).

Tableau deux: Comment le sommet a pris de l’ampleur durant les trois  dernières années

Item 2010 2011 2012
Sommet pays Estimations pour le sommet régional Total
Nombre total d’entrées 109 124 350 110 460
Nombre total de catégories 6 8 10 10 10
Nombre total de participants 200 231 703 280 983

Le tableau deux indique que:

–          Le nombre de participants a cru de 200 en 2010 à 983 en 2012 à cause des sommets pays

–          Le nombre d’entrées a augmenté de 109 en 2010 à 461 (350 lors des sommets pays et 110 au sommet régional; certains gagnants des sommets pays et d’autres participants latéraux de pays n’ayant pas eu de sommets).

–          Le nombre de catégories a augmenté de six à 10.

Source : Gender Links

Posted by on Apr 24 2012. Filed under Uncategorized. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.