Bérenger : « Que Ramgoolam propose la réforme électorale s’il veut éviter un 60-0 »




Si Navin Ramgoolam veut éviter une défaite à 60-0 aux prochaines élections, il devrait, selon le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), présenter le projet de la réforme électorale le plus tôt possible. C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger lors d’un congrès à Plaine-Verte. Ce serait dans l’intérêt de Navin Ramgoolam de présenter une réforme électorale le plus tôt possible. Paul Bérenger prenait la parole à un congrès de mobilisation au centre Idrice-Goomany à Plaine-verte, le mardi 24 avril. Selon le leader de l’opposition, cela permettrait au Premier ministre Navin Ramgoolam d’éviter une défaite électorale de 60-0 aux prochaines législatives.

« Une réforme électorale cela permettrait à Navin Ramgoolam d’obtenir quelques sièges au Parlement », a-t-il indiqué. Le leader de l’opposition a, de nouveau, affirmé que le meeting du 1er mai sera décisif. « Certains ministres attendent ce meeting pour décider de ce qu’ils feront », a-t-il poursuivi. Auparavant, le leader des mauves a lancé une série d’attaques contre le Premier ministre, notamment sur le vol qui avait eu lieu à son campement de Roches-Noires. « Il ne faut pas oublier que cela s’est soldé par la mort d’un homme », a-t-il dit. Paul Bérenger a ainsi promis qu’il accentuera la pression sur Navin Ramgoolam « pour que la vérité éclate enfin ». Paul Bérenger est aussi revenu sur l’affaire MedPoint. Il a indiqué que plusieurs ministres s’étaient opposés à ce que le gouvernement lance l’exercice d’appel d’offres quelques jours avant la tenue des élections générales en 2010.

Parmi le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree. « Mais Navin Ramgoolam et le ministre Rajesh Jeetah ont eux lancé l’appel d’offres en douce », a-t-il indiqué. Paul Bérenger a aussi déclaré qu’il fera la lumière sur plusieurs scandales, notamment sur l’exercice de hedging à la State Trading Corporation (STC) et Air Mauritius, entre autres. Le dossier du Centre culturel islamique a également été abordé. Paul Bérenger juge révoltant que le gouvernement continue de tolérer que le centre islamique soit présidé par un conseil, selon lui, illégal. Il a aussi rappelé que c’est le MMM qui avait démarré la construction de ce centre en 1996, au temps de l’alliance MMM/PTR. Mais une fois que le MMM avait été évincé du gouvernement en 1997, le Parti Travailliste avait gelé la construction du bâtiment. « Il a fallu attendre 2000 pour que nous poursuivions la réalisation de ce projet », a-t-il dit.

Plusieurs orateurs s’étaient auparavant exprimés, parmi, le député Reza Uteem. Ce dernier a promis qu’une fois au pouvoir, le MMM offrira un meilleur traitement aux pèlerins du hadj. Il en sera de même pour les marchands ambulants, a-t-il promis.

Posted by on Apr 25 2012. Filed under Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.