L’ex-ministre Mathieu Laclé est décédé en Inde à la suite d’une intervention chirurgicale



L’ex-ministre Mathieu Laclé est décédé, le dimanche 24 juin, en Inde, à l’âge de 72 ans. Le défunt, qui était jusqu’à son décès conseiller au ministère de la Pêche, s’était rendu à Bangalore pour des soins médicaux. Il n’a pas survécu à une opération chirurgicale.

L’ancien ministre Mathieu Laclé qui paraissait en bonne santé était encore en activité la semaine dernière au ministère de la Pêche. L’ancien conseiller du ministre Von Mally s’était rendu en Inde le 16 juin 2012 pour des tests. Il y avait subi une opération de chirurgie cardiaque, il y a trois ans. Ses médecins ont trouvé qu’il devait être opéré d’urgence, mais le patient n’a pas survécu à l’opération.

Dans sa jeunesse, Mathieu Laclé était très actif au sein des mouvements sociaux comme la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), à Cassis en compagnie, entre autres, de Karl Offman, devenu plus tard Président de la République, et de Michel Dedans, ancien journaliste. Son engagement auprès des habitants de son quartier, la Cité-Vallijee, le pousse à entrer en politique à la fin des années 70.

En avril 1977, Mathieu Laclé est parmi les candidats du Mouvement militant mauricien (MMM) aux élections municipales à Port-Louis. Il se fait élire dans l’arrondissement No 1 (Cite Vallijee-Cassis). L’année suivante, il devient le premier Lord-Maire habitant une cité ouvrière. L’infatigable homme de terrain se fait élire à toutes les élections municipales qui s’ensuivirent jusqu’en 1991.

Vivant pleinement son engagement, Mathieu Laclé est propulsé à la direction du MMM dont il devient le vice-président et membre influent du bureau politique. Sa candidature à la députation sous les couleurs du MMM aux législatives de 1982 dans la circonscription No 1. (Port-Louis-Ouest/Grande Rivière Nord Ouest) n’est qu’une suite logique de son parcours. Il y sera réélu aux législatives de 1983, 1987 et 1991.

Mathieu Laclé a également servi comme Private Parliamentary Secretary. Il est choisi pour assumer des fonctions ministérielles quand sir Anerood Jugnauth limoge Paul Bérenger en août 1993. Il devient alors ministre des Administrations régionales.

 En octobre 1993, survient au MMM, un débat autour d’un éventuel départ du parti d’un gouvernement dirigé par sir Anerood Jugnauth alors leader du Mouvement socialiste militant pour se joindre au Parti Travailliste. Mathieu Laclé fait partie de ceux qui refusent l’option de rupture de l’Alliance MSM. Comme eux, il est expulsé du MMM. Il devient alors un des fondateurs du Renouveau Militant Mauricien (RMM).

 Après la dissolution du RMM, Mathieu Laclé adhère au MSM. Quelques années plus tard, à la suite d’une brouille, il quitte le MSM pour le Parti Travailliste (PTr). Il se porte candidat pour les Rouges aux élections de 2000 en compagnie de feu James Burty David, mais il est battu. Depuis, il a été nommé conseiller au ministère de la Pêche.

 On se rappellera de Mathieu Laclé comme un élu de proximité d’une grande efficacité. Durant toute sa carrière politique, il a toujours privilégié le travail de terrain et un soutien sans faille à ses mandants les plus démunis.

 Les funérailles de l’ancien ministre auront lieu dans le courant de la semaine, dès que sa dépouille aura été rapatriée. Minorityvoice présente ses sincères condoléances à tous ceux affligés par sa disparition.

Posted by on Jun 25 2012. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.