Jean Marie Richard répond à Darlmah Naeck Reponse au point de vue de darlmah Naeck intitule « Pourquoi les Creoles posent problème ?»



M le Redacteur en Chef
Le Defi Quotidien
Le 8 aout 2012
Reponse au point de vue de darlmah Naeck intitule

Reponse au point de vue de darlmah Naeck intitule « Pourquoi les Creoles posent probleme »

Dans son articulet publie le 8 aout 2012 – M Naeck égrène une litanie de causes auxquelles il identifient comme illustration du «problème Créole « de la République de Maurice. Alors que cette communauté dans sa diversité plurielle vit au quotidien son identité de la rencontre – M Naeck énonce néanmoins qu’elle éprouverait des « difficultés a saisir l’altérité dans sa majorité « : Les préjugés ont la dent dure alors que la réalité est toute autre : L’altérité est chez les Créoles un gène indissoluble Elle fait partie de notre culture et fonde un des piliers de la Civilisation Créole qui a privilégie le rapport a l’autre en tant qu’élément fondateur nous-mêmes car partie de part notre vécu et notre histoire…Autrement dit le noubannisme est inconnu des familles Créoles across the Spectrum Le postulat qui voudrait que nous aurions des difficultés a saisir l’altérité….est aussi tendancieux qu’il ne tient pas la route et l’épreuve des faits…

Comme l’est tout autant que celui qui énonce que les Créoles trouveraient « tout a fait normal de critiquer a tout bout de champ les autorités publiques et préfèrent devenir des assistes » :: L’on préférerait rêver que de lire cela d’un commentateur sensé éclairer l’opinion de ses lecteurs Il lui suffirait d’une once de bonne foi, qu’il se réfère aux nombreux rapports publies sous l’égide entre autres des Nations Unies Citons notamment les conclusions de la Commission travaillant sur les Economic, Social and Cultural Rights qui durant sa 44eme Session tenue a Genève du 3 au 21 mai 2010 Ref. E/C.12/MUS/CO/4 “urges the State Party to develop an effective strategy targeting poverty specifically among Mauritian Creoles, with due respect to their cultural rights”. Conclusions auxquelles font echo … that disaggregated data and information on disadvantaged communities be collected in order to design future policy on the promotion and protection of the rights of minorities” Conclusions du Groupe de Travail des Nations Unies sur les minorities dans une perspective de promotion et de protections des droits humains ayant visite Maurice dans son report Ref. E/CN.4/Sub.2/AC.5/2002/2 date d’avril 2002….CQFD !

Ne parlons pas du postulat adding insult to injury ou Darlmah Naeck ecrit « Le mode de vie de la majorite des Creoles est-il compatible avec la percée scolaire clé principale pour la mobilité sociale ? On en doute » Cette affirmation se passe de tout commentaire car contribuant a pérenniser les stéréotypes des préjugés émanant de la culture de plantation repris par les tenants d’une ligne de pensée neo colonialiste. Un détour vers les conclusions du rapport Straconsult sur les « résidences » en périphérie des centres urbains démontre amplement les efforts consentis par les familles Créoles en faveur de l’éducation devant leur ouvrir la voie de la Mobilité sociale . Ce serait effectivement le cas dans toute société fondée sur le principe effectif l’égalité des opportunités. Or est-ce bien le cas au sein de la République de Maurice ?.

 

Y-a-il une approche privilégiant la prise en compte des « determining factors » historiques et socio économiques de l’exclusion dans toutes les études économiques et sociales digne de ce nom et subséquemment des actions d’ingénierie sociales correctives?. Est-ce que ces efforts consentis trouvent une forme de rétribution juste et équitable sous forme de méritocratie dans le secteur public et prive Est-ce que comme le chantait Rosemay Nelson « Kuler ek nom ki divan » ? Aujourd’hui conviendrait de rajouter Kot ou reste, le lieu de résidence comme cerise sur le gateau margoz qui complète la panoplie discriminatoire !!! Visiblement ces determining factors semblement bien absentes des références de Darlmah Naeck.
Enfin Darlmah Naeck nous avance comme ultime raison l’appartenance religieuse « eurocentrée » des Créoles comme source de tous leurs maux Faisant le distinguo entre descendants d’esclaves et descendants d’esclavagistes – Libre a lui de s’orienter sur ce terrain qu’il ne maitrise pas – du moins pas suffisamment pour établir des diagnostics aussi creux qu’a l’emporte piece – C’est un fait historiquement reconnu que la responsabilité de l’Eglise au niveau des determining factors historiques. L’Eglise a pris son temps certes mais elle a su assumer ses responsabilités et demander pardon…

Les choses ont change et continueront d’evoluer Il doit être note que Darlmah Naeck ne mentionne aucunement pas le travail de fond que continue a réaliser Filip Fanchette Qu’en est-il du travail de conscientisation d’un Serge Clair au niveau de Rodrigues,(qui certes a debouche sur l’action politique) d’un Jean Margeot , d’un Robert Fleurot d’un Philippe Tam In, de tous ces groupes de laics qui se donnent corps et âme pour accompagner encadrer les plus démunis parmi les démunis ?. Leur apportant l’esperance comme fondement de leur dignite a retrouver.et mise en oeuvre afin de jouer pleinement leur role de citoyens a part entière. L’encyclique Rerum Novarum est passe par la Pas un mot non plus de cette théologie de la Liberation emanant des constats d’injustice, et reflexions pour l’action d’un Dom Helder Camara Gustavo Gutierrez et de Leonardo Bof ou Freddy Kuntz qui déclarait « la theologie de la liberation, c’est la tête. L’action non violente gandhienne, ce sont les pieds. La mystique du Serviteur souffrant, c’est le cœur. » Voila pour l’altérité…

Les Vertus de Foi d’Esperance et de Charité activées a travers l’ascèse humaniste propulsées par le message d’Amour du Christianisme primitif. Ce dernier nous unit tous autant que nous sommes tels des freres et sœurs d’un même créateur. Nulle besoin de « Bulle Papale » pour mettre le mécanisme en mode actif et en parlant de “bulle” ne devrait on pas suggérer a Darlmah Naeck de sortir un tant soit peu de la sienne. Il pourra ainsi mieux regarder et comprendre le monde en général et au titre de sa qualité de spécialiste ethno-sociologue autoproclamé, le monde Créole en particulier Ainsi il sera en mesure d’appréhender , certitudes et préjugés en moins, les paroles célèbres de Remy Ollier A la fin de la première moitie du 19eme siècle dans le feu de son combat en faveur des droits egaux pour les populations opprimées de l’Ile Maurice post esclavagiste « Nul ne nous fera courber nos fronts brunis par le soleil de la Liberte »

Jean Marie F RICHARD
8 aout 2012

Posted by on Aug 8 2012. Filed under Economie, En Direct. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

3 Comments for “Jean Marie Richard répond à Darlmah Naeck Reponse au point de vue de darlmah Naeck intitule « Pourquoi les Creoles posent problème ?»”

  1. Un Creole

    ‘ C’est un fait historiquement reconnu que la responsabilité de l’Eglise au niveau des determining factors historiques. L’Eglise a pris son temps certes mais elle a su assumer ses responsabilités et demander pardon…’

    Il y a un peu de vrai dans ce que M Naeck a dit au sujet de l’eglise alors??? Ensuite demander pardon ne veut pas dire reparer….Et pourquoi demander pardon??

    C’est bien de defendre les Creoles, j’en suis un mais il faut cesser de faire l’autruche. Les Creoles qui sont dans des bons postes ou qu’ils soient meprisent leur semblables. Ce qui est a l’inverse des autres communautes. Ils n’ont pas acces a la fonction public comme il se devait d’avoir vu le pourcentage qu’ils representent dans la demographie de notre ile. Pourquoi avoir mis des ecoles ZEP dans des regions ou les creoles sont en majorites si les parents avaient deja en tete la priorite d’offrir une bonne education a leurs enfants? N’est-ce pas de l’assistanat? Il y a-t-il des ecoles ZEP dans des regions ou il y a une majorite d’autres communautes?
    Ne parlons pas des Creoles qui ont fait une percee dans un domaine et qui sont des grand Boss. Ils regardent les autres creoles d’en haut et il reflechissent beacoup avant de lever le petit doigt pour un autre creole au risque que ce dernier ‘arrive plis ki li’.

    M Naeck a remue la boue. Il l’a peut etre mal fait, mais il l’a fait. Que feront les Creoles maintenant a part de voir des associations de part et d’autres surgir pour condamner les ecrits de M Naeck.

  2. Real Patriot

    La veriter derange

  3. joelle

    kreol et fiere de letre!!!!je vous emmerd MONSIEUR(pour ne pas vous manquer de respect )Naeck! vous proner la haine kan nous voulon la P e LINTOLERANCE kan nu voulon e nu travaillon pou la tolerance. C HONTEUX

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.