Budget 2013…un exercice qui attire les foudres et qui ne convainc pas…par Jimmy Jean-Louis



Au vu des premières réactions sur le budget 2013, il est difficile d’imaginer que le grand oral pourrait relancer la machinerie économique. Pendant plus de deux heures, il a eu toutes les peines du monde pour annoncer de nouvelles mesures.

Venir aujourd’hui offrir un repas chaud aux enfants des écoles ZEP est comme venir corriger l’injustice par ce même gouvernement qui avait par souci d’économie retiré le pain offert aux écoliers. D’autres mesures comme les fameuses tablettes qui seront offertes aux élèves de la Form IV laissent sceptique quand on sait que nombreux sont les étudiants qui attendent toujours leurs laptops.

Ne parlons pas de l’Etat Océan, du Sea Food Hub ou des Petites et Moyennes Entreprises qui sont demeurés depuis des lustres à l’état de promesses. De quelle maison low cost parle le ministre des Finances, quand à La Valette, le ministère de l’Intégration expulse des familles incapables de payer leurs loyers.

Les chiffres comme ceux du déficit budgétaire sont la cause d’un manque d’exécutions de projet d’infrastructures plutôt qu’une bonne gestion économique.   Déjà les acteurs de la vie politique et économique se disent que nous nous dirigeons comme le Titanic en plein vers l’iceberg de la crise  économique.

Le budget 2013  pêche surtout par manque d’ambition, d’innovation et de vision pour se projeter dans le futur.

Navin Ramgoolam : budget 2013 : un tour de force qui désavoue complètement les prédictions de l’opposition

C’est ce qu’a déclaré le premier ministre hier lors d’un point de presse après la présentation du budget. Navin Ramgoolam a exprimé sa satisfaction totale avec l’exercice de Xavier Duval. Navin Ramgoolam a aussi affirmé que c’est un budget remarquable qui satisfait les attentes des jeunes et des plus vulnérables. Le chef du gouvernement a passé en revue les mesures importantes qui visent, selon lui, a soulager la souffrance de la population

Du coté du MMM…

 « C’est ène budget fizette, décevant et fade » déplore Paul Bérenger. Selon le leader de l’opposition, ce budget ne relancera pas l’économie. Le leader de l’opposition animait un point de presse à l’issue du grand oral de Xavier Luc Duval. D’autre part, le leader des mauves critique l’idée d’offrir des tablettes tactiles uniquement aux élèves de la Form 4  Paul Bérenger juge aussi ridicule la proposition d’une meilleure coordination entre la politique monétaire et fiscale.

Budget 2013 : « Un fiasco total »

C’était la première réaction du leader du MSM. Pravind Jugnauth n’a pas caché sa déception après le budget de Xavier Luc Duval.  Il déplore que le taux de croissance ait été revu à la baisse à plusieurs reprises. Selon lui, les problèmes de la population n’ont pas été adressés. A titre d’exemple, rien n’a été dit en faveur des travailleurs. Pravind Jugnauth déplore que le budget ne fait aucune mention de la lutte anti drogue et la corruption qui gagne du terrain à Maurice. Il y a eu un manque d’innovation de la part du ministre des finances comme l’explique le leader du MSM.

Satisfaction mitigée du coté du secteur privé

Ahmed Parkar, président du Joint Economic Council est d’avis qu’il y a des points positifs dans ce deuxième budget de Xavier Luc Duval. Toutefois, il déplore que les craintes dans l’industrie du tourisme n’aient pas été adressées. De son coté, Raj Makoond est d’avis que certaines mesures annoncées sont farfelues.

La nouvelle priorité de Xavier Duval : la mise à exécution des mesures budgétaires

Interrogé peu après qu’il ait présenté ses propositions budgétaires par rapport, à la mise à exécution des mesures annoncées, le ministre des Finances a rassuré qu’une équipe au sein de son ministère s’en chargera. Faisant allusion aux bouleversements sur le plan mondial, le ministre a profité pour égratigner son prédécesseur aux Finances. Xavier Duval rappelle que les Mauriciens ont droit de s’attendre à une vie meilleure. Abordant la dimension sociale du budget, il a souligné le projet d’un repas chaud aux enfants défavorisés.

Réactions des ministres

Après la présentation du budget, ministres et députés ont livré leurs premières réactions :La satisfaction était de mise dans le camp gouvernementale.

Parmi on retrouve Anil Baichoo, ministre des infrastructures publiques. Selon lui, c’est un des meilleurs budgets qui n’a jamais été présentés.  De son coté, Arvind Boolell, ministre des affaires étrangères mets l’accent sur l’investissement qui sera favorisé avec un accord qui sera signé avec les Etats Unis. Satish Faugoo, ministre de l’Agro Industrie se réjouit de l’aide qui sera accordé aux éleveurs. C’est un soulagement affirme t-il.  Lormesh Bundhoo, ministre de la santé approuve les mesures prises notamment sur le recrutement des médecins ainsi que la formation octroyée aux infirmiers. « Excellent ». C’est en ces termes que l’Attorney General, Yatin Varma a qualifié ce budget Nicolas Von Mally, ministre de la peche trouve que cet exercice comporte de nombreuses mesures en faveur des pecheurs telles que le dévéloppement de l’aquaculture. Suren Dayal, ministre du logement accueille favorablement le « Cash Grant » accordé à des familles défavorisées qui ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l’école.  Selon Jim Seetaram, ministre des coopératives, c’est un budget très encourageant surtout dans ce contexte économique difficile.

 

 

 

 

Posted by on Nov 10 2012. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.