Cancer: Le saviez-vous?



Par Grace Mutandwa

Zimbabwe : A chaque 4 février, qui est la Journée Mondiale contre le Cancer, plusieurs pays saisissent l’occasion d’éduquer leurs citoyens à propos du cancer, de comment le prévenir et améliorer la qualité de vie pour les malades. Cette année, l’accent a été mis sur la dissipation de tous les mythes et les fausses conceptions à propos de cette maladie.

Les sites sur le cancer évoquent quatre mythes, notamment que le cancer n’est qu’un problème de santé, qu’il est une maladie des pays développés riches et vieillissants, que le cancer est une sentence de mort et qu’il s’agit d’une fatalité.

Il est vrai que les mythes ont la dent dure et en particulier au sein des communautés africaines. La santé reproductive est rarement discutée ouvertement. Nous ne parlons jamais de nos parties intimes et lorsque quelque chose ne va pas et que nous consultons un médecin, nous le faisons discrètement en espérant secrètement que le problème se règlera.

Un jour en 2012, j’ai décidé d’aller faire un test de dépistage contre le cancer du col de l’utérus. Bien que j’en aie fait plusieurs dans le passé, j’avais encore le cœur qui battait la chamade et ma respiration était irrégulière. Ce jour-là, j’avais décidé d’entraîner ma bonne de 20 ans avec moi. Elle ne s’était jamais fait dépister. Bien que sa mine était sereine,  elle était très silencieuse. J’ai tenté de la rassurer en lui disant que ce test était indolore et que quelque soit le résultat, nous aborderions la chose ensemble. Il fallait que je sois courageuse pour elle comme pour moi.

Nous étions 26 femmes à écouter l’infirmière nous parler de l’importance du test de dépistage contre le cancer du col de l’utérus. Toute femme qui a déjà fait un tel test de dépistage vous dira que ce n’est pas le test qui fait peur mais son résultat. Le cancer du col est le cancer le plus prévalent chez les Africaines. Les statistiques ont noté une hausse du nombre de jeunes femmes développant un cancer.

Selon le ministère de la Santé zimbabwéen, le cancer du col représente 33.4% de tous les cancers dans le pays. Le registre national du cancer au Zimbabwe indique qu’en 2009, il y a eu 3519 nouveaux cas de cancer, affectant 1427 hommes et 2092 femmes. Dans le passé, les coûts des tests de dépistage du cancer étaient élevés dans ce pays. Mais le gouvernement zimbabwéen a fait des efforts pour que le maximum de femmes se fasse dépister. Il a introduit le colposcope en sus du frottis vaginal. Plusieurs cliniques municipales encouragent les femmes à subir ces examens de dépistage.

Mais il y a des défis à relever. Selon le Southern Africa Litigation Centre (SALC), le cancer du col est «le premier exemple des inégalités mondiales en matière de santé». La collecte des statistiques décomposées par genre au Zimbabwe est erratique. L’autre défi demeure le traitement une fois que le cancer est diagnostiqué. Les vaccins contre le virus du papillome humain, cause principale du cancer du col, ne sont pas toujours disponibles. Certains pays de la région n’offrent que des médicaments et parfois seulement l’hystérectomie comme traitement.

Si les principaux hôpitaux du Zimbabwe pratiquent le test de dépistage du cancer du col deux fois la semaine, certaines cliniques ne peuvent accueillir qu’une trentaine de femmes par jour. Vu que les services de laboratoires ne sont pas répandus, il faut attendre jusqu’à deux semaines et parfois plus avant d’avoir son résultat. Avec la colposcopie, le résultat tombe en trois minutes. En un rien de temps, ma bonne et moi avons eu le nôtre.

Il nous faut absolument démystifier le cancer et encourager les femmes à aller se faire dépister le plus tôt possible car cela permet de réduire le taux de mortalité par cancer. C’est possible de lutter contre le cancer du col en Afrique australe. Il suffit que les femmes s’encouragent entre elles et en fassent leur priorité.

Grace Mutandwa est une journaliste en freelance au Zimbabwe. Cet article fait partie du service de commentaries et d’opinions de Gender Links.

Posted by on Feb 25 2013. Filed under Monde. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.