Inondations à Maurice : onze morts et un deuil national



Les services de secours ont œuvré toute la journée d’hier à Maurice pour retrouver les corps des personnes portées disparues après les inondations meurtrières de samedi. Le bilan officiel était hier soir de onze morts. Mais une mère et sa fille sont encore portées disparues. Le premier ministre a décrété une journée de deuil national lundi.

MAURICE

Une catastrophe nationale. Alors que de nombreux Mauriciens préparaient les fêtes de Pâques en s’affairant dans les magasins, des pluies torrentielles se sont abattues sur le nord de l’île, samedi en milieu de journée, sinistrant la capitale de Port-Louis. «La scène est pire qu’un lendemain cyclonique, relate Abdoollah Earally, journaliste à L’Express de Maurice. Au plus fort des inondations, des voitures transformées en dangereuses embarcations se sont fracassées contre les magasins, défonçant dans un cas le rideau de fer.»

En l’espace de deux heures, les services météorologiques ont enregistré 152 mm de pluie sur la capitale. Aucune alerte n’avait été enclenchée et les habitants ont été surpris par la montée des eaux.

82 BLESSÉS

Le quotidien Le Mauricien rapporte sur son site internet que les urgences de l’hôpital Jeetoo ont dénombré 82 blessés à la suite des inondations. D’autant que le rez-de-chaussée et le parking de cet hôpital ont été inondés, nécessitant un transfert des services, alors que ceux de la radiographie sont tombés en panne.

La capitale a été paralysée pendant tout l’après-midi notamment à cause de carambolages monstres causés par des voitures emportées par les pluies diluviennes. Huit personnes ont péri dans le passage piéton souterrain du Caudan reliant le Harbour Front et le Caudan Waterfront. Certains travaillaient dans des boutiques. En quelques minutes, l’eau s’est engouffrée dans cette galerie commerciale souterraine qui a été totalement submergée, ne laissant aucune chance aux personnes restées prisonnières.

Samedi après-midi, les sauveteurs ont d’abord remonté les corps sans vie d’une mère et de son fils de 18 ans, originaire de Curepipe. Puis, dans la soirée, le niveau de l’eau ne baissant toujours pas, des plongeurs professionnels ont retrouvé un troisième corps, celui d’un homme de 26 ans. Les découvertes macabres se sont enchaînées dans la nuit, trois autres corps étant découverts dans le tunnel. Les victimes sont un habitant de Vacoas, âgé de 29 ans et deux frères de 18 et 22 ans, domiciliés à Mahébourg. Le corps d’un habitant de Tranquebar, âgé de 36 ans a été retrouvé non loin du musée de Port-Louis, emporté par les flots. Une femme de 63 ans a également été victime d’une crise cardiaque à Canal Dayot alors que la police était en train de l’évacuer.

UNE TRAGÉDIE «IMPRÉVISIBLE»

Hier, vers 14 heures, les services de secours ont retrouvé deux autres corps dans le tunnel de Caudan, rapporte le site internet du Défi. Il s’agit de deux hommes de 48 et 52 ans, portés disparus depuis la veille. Vers 16 h 30, un onzième corps, celui d’un sans domicile fixe a été retrouvé à proximité du fast-food KFC de Port-Louis. Deux autres personnes, une mère et sa fille, étaient toujours portées disparues hier soir.

Les autorités mauriciennes ont décrété un deuil national ce lundi 1er avril. Alors que les services météorologiques de Vacoas sont pointés du doigt par la population, le premier ministre, Navin Ramgoolam, a expliqué lors d’un point de presse, à la Clarisse House, que la tragédie était imprévisible, expliquant le phénomène par le changement climatique. «Un torrent d’eau est descendu violemment de la montagne des Signaux. C’est cette quantité d’eau et surtout la vitesse à laquelle elle est descendue qui a provoqué cette tragédie humaine, a-t-il déclaré. La station météorologique de Vacoas ne pouvait prédire qu’il y aurait autant de pluie.»

Interrogé par l’AFP, Balraj Dumputh, directeur des services météorologiques mauriciens, a expliqué que la pluie avait bien été prévue «mais pas de cette intensité et en un temps aussi court.» La moyenne des précipitations à Maurice en mars, le mois le plus pluvieux est de 220 mm. Rappelons qu’à la Réunion, un bulletin de vigilance fortes pluies était en vigueur dès vendredi soir, 22 heures, et ce jusqu’à samedi, 17 heures.

Depuis 2005, l’État mauricien a lancé des travaux de restructurations pour faire face aux aléas climatiques, avec notamment la construction de drains d’évacuation de l’eau dans la capitale. Quatre personnes avaient déjà péri en mars 2008, lors d’inondations provoquées par des pluies dans l’est de l’île

 

Posted by on Apr 2 2013. Filed under Actualités, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.