L’Unité anti-piraterie de la COI fait son bilan



L’Unité Anti Piraterie (UAP) de la Commission de l’océan Indien (COI) a été constituée et mise en place aux Seychelles il y a tout juste un an, le 4 juin 2012. Sa mission première est de participer au programme régional de sécurité maritime (MASE) dont elle pilote le projet de démarrage (start-up MASE) financé à hauteur de 2 millions d’euros par l’Union européenne (UE). Durant sa première année d’opération, l’UAP a témoigné par ses actions de sa nécessité et de son efficacité.

Voici un rapide résumé des actions clefs qui ont marqués cette année :

Le 29 octobre 2012 l’UAP organisait le premier atelier régional de  lutte contre le blanchiment d’argent de la piraterie avec une forte mobilisation des pays de la zone Afrique australe orientale et de l’océan Indien (AfOA-OI) et des organisations internationales, dont le système des Nation unies.

Le 11 avril 2013, à Copenhague, l’UAP a participé à la 12è réunion du Groupe de Travail n°2 du Groupe de contact sur la lutte contre la piraterie au large des côtes somalienne. L’UAP a ainsi témoigné de la mobilisation active des pays de la région  en matière de lutte contre la piraterie.

Le 8 mars 2013, l’UAP a organisé la première réunion des points focaux du programme MASE regroupant des représentants des pays de la zone AfOA-OI ainsi que des organisations régionales et des partenaires clefs.

Du 8 au 18 mai 2013, l’UAP a organisé une mission régionale d’évaluation pour le renforcement des capacités aux Comores, à Madagascar et à l’ile Maurice et a participé à la définition d’un cadre légal pour promouvoir la sûreté et la sécurité en mer.

L’UAP a également aidé à l’équipement des gardes côtes seychellois et mauriciens. Basée aux Seychelles, l’un des pays de l’AfOA-OI les plus touchés par la piraterie et ses conséquences, l’UAP affiche la volonté des pays membres de la COI de participer activement à la mobilisation internationale contre ce fléau.

Maintenant que l’UAP entame sa deuxième année, il s’agit de poursuivre les efforts entrepris pour le renforcement de la coopération entre les différents acteurs de la lutte contre la piraterie.

L’UAP, qui met en œuvre le projet de démarrage du programme MASE, travaille activement au renforcement des capacités des pays de la zone en matière de lutte contre la piraterie. Elle doit, par ailleurs, organiser la seconde réunion des points focaux pour dresser le bilan de cette première année et lancer le programme MASE qui sera piloté par l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et financé par l’UE à hauteur de 37,5 millions d’euros sur cinq ans. Cette seconde réunion des points focaux permettra en outre de préparer la troisième réunion ministérielle de l’AfOA-OI sur la sécurité et la piraterie maritime.

Posted by on Jun 5 2013. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.