Varmagate « La leçon des limites de l’arrogance, la frontière entre le pouvoir et le mauricien normal » Yatin Varma paie son pour son arrogance alors que Reza Issack qui a dénoncé les incompétents de ce gouvernement paie le prix de l’amitié…



 

Personne au monde ne pourra venir défendre la conduite de l’ancien Attorney-General Yatin Varma pour ses imbécilités. Par contre, la vengeance politique sur Reza Issack s’est vue après que le député a été arrêté et traduit comme un vulgaire criminel.

Voilà l’arrogance de Yatin Varma qui s’arrête brusquement après un banal accident de la route. L’ex-Attorney General se prenait déjà pour le successeur de Navin Ramgoolam au Parti Travailliste. Car la-bas, beaucoup rêve d’être Calife à la place du Calife comme ce cher Iznogoud. L’homme était hindou et surtout vaish et il était fière de l’être. Mal entouré, il était aussi mal conseillé. Il se prenait pour un ténor du barreau, alors que dans les faits, il n’a jamais remporté un grand procès. Certains de ses positions comme celle sur la peine de mort feront frémir plus d’un.

Son passage comme président du comité parlementaire sur l’ICAC avait été également un fiasco. Son parcours comme député avait été marqué par des clashes notamment avec le Dr Vasant Bunwaree, son colistier d’alors au No. 12.

Varma se croyait intouchable de par son appartenance politique,  et castéiste. Et cela s’explique dans la tournure des évènements qui ont mené à sa chute. Il est impliqué dans un banal accident de la route. Il est ministre de la Justice mais le pouvoir lui montre à la tête et il veut donner une correction à Florent Jeannot. Au lieu de démissionner, il tente de résister à tout et ne vois qu’en ses collègues travaillistes des dangers. Il est convaincu qu’il est premier ministrable, que Rajesh Jeetah ne fera jamais le poids même en étant vaish comme lui, que Lormesh Bundhoo est selon lui un « gro fey » et qu’Arvind Boolell n’accèdera jamais au poste de leader du Parti Travailliste ni Premier ministre parce qu’il n’est pas issu de la bonne caste.

Il a sans doute commis une énorme bévue en se rendant chez la famille Jeannot. A sa place, personne n’aurait songé à négocier avec cette famille. Surtout pas si vous avez une armada d’homme de loi menée de main de maitre par nul autre qu’un certain Gavin Glover, Senior Counsel.

Yatin Varma aurait du s’inspirer du copie du livret des code d’éthique qu’il se faisait un plaisir de remettre aux jeunes avocats et avoués après leurs prestation de serment.

Yatin  Varma a fait exactement le contraire de ce livret. Lui, qui a donné l’ordre d’instituer des comités disciplinaires contre les avocats Sanjeev Teeluckdharry et Ravi Rutnah, une décision des plus honteuses de sa carrière, risque de ne plus jamais paraitre devant une cour de justice sauf en tant qu’accusé de complot, d’agression et d’avoir tenté de se suicider.

Voilà où mené l’arrogance d’un jeune homme dont un avenir brillant était bien parti.

Quant à Reza Issack, il subit la haine de sa franchisse. Il a été honnête en critiquant ouvertement des incompétents de ce gouvernement. Des ministres qui ne font rien que quelques discours au parlement et dans les médias mais au fond ne font absolument rien.

Reza Issack est dans le pouvoir, a défendu ce même pouvoir mais il y a une limite. C’est un homme de conviction. Faudrait être fou pour défendre la CNT ou pour dire que la vie est rose à Maurice même si on est un élu du gouvernement. Faudrait être fou pour ne pas accepter que les gens ne sont pas contents de la situation actuelle. Beaucoup ont eu le sentiment que c’est sa franchise qui a été l’objet de son interrogatoire.

 

Reza Isaack savais que Varma était arrogant mais il lui a tendu la main, au point maintenant de faire face à une accusation criminelle.

La proximité de ce député avec ces mandats est impressionnante, ses relations avec ses opposants le sont aussi. Il avait redoré le blouson du Parti Travailliste par son honnêteté et sa franchise.

Et c’est lui le premier travailliste qu’on arrête. Alors que d’autres couvrent des scandales sexuelles sur mineur, un autre qui est impliqué dans le ponzi scheme, un autre qui a fait venir un bateau rempli de bois de rose et qui est passé à la douane et repartir sans aucun dénouement, bref scandale sur scandale mais jamais d’arrestation.

Reza Issack n’a pas mis son appartenance politique ou religieuse mais a tenu la main en détresse de Varma. Fallait-il que c’est lui qui fasse ce boulot ou l’état-major du Parti Travailliste ? Où était Assirvaden, Lormesh Bundhoo et autres.

Le Parti Travailliste doit être fier d’avoir Reza Isaack dans son rang mais on se demande si avec la tournure des évènements, si c’est toujours réciproque.

Clio Nemesis Junior

 

Posted by on Jul 9 2013. Filed under Featured, Photos, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.