Rajshree Thylammay, vice-présidente de la FCSOU, considère que le monde syndical n’est pas la propriété privée des hommes



Rajshree Thylammay, 47 ans, est présidente de l’Union des Travailleurs du ministère de la Santé (UTMS) depuis trois ans. Et depuis l’année dernière, elle occupe le poste de vice-présidente au sein de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU. Double accomplissement pour la jeune femme puisqu’elle a fait l’histoire au sein de son syndicat et de sa fédération. En effet, elle est la première femme syndicaliste à accéder à ces postes. Pourtant, rien ne la prédestinait à être syndicaliste. Elle était surtout connue pour sa coquetterie lorsqu’elle a rejoint le service hospitalier en 2002 en tant que Hospital Care Attendant.

« Je n’étais même pas syndiquée. Ce n’est que trois ans après mon admission en milieu hospitalier que je suis devenue membre de l’UTMS à la suite aux encouragements de mes collègues de l’hôpital de Rose Belle. Ils estimaient avoir trouvé en moi leur porte-parole », relate-t-elle. Rajshree impressionne même les dirigeants de l’UTMS en peu de temps. Si bien qu’elle est nommée assistante secrétaire un an après. Poste qu’elle occupe jusqu’en 2008 avant d’être nommée secrétaire. Elle agit en tant que tel jusqu’en 2010.

Encouragée par ses collègues, son époux et ses deux filles, Rajshree Thylammay postule pour la présidence de l’UTMS, se faisant au passage beaucoup d’ennemis au sein du syndicat. « Certains croyaient que j’allais rester éternellement secrétaire vu que je suis une femme. Or, le monde syndical n’est pas la propriété privée des hommes ! Toute personne de calibre, homme comme femme, doit pouvoir accéder à un poste. C’est cela l’égalité du genre après tout !», clame-t-elle.

Au grand étonnement de la majorité des membres de l’UTMS, elle finit par prendre la place de celui qui a occupé la présidence de ce syndicat pendant 18 ans. C’était en 2010. Dès lors, dit-elle, les attaques commencent à pleuvoir contre elle. « Que n’ai-je pas dû subir ! Certains faisaient tout pour que je quitte la présidence du syndicat allant jusqu’au point de m’attaquer sur le plan personnel. D’autres remettaient en question mes capacités. Mais j’ai tenu bon, au nom de toutes ces femmes qui ne parviennent pas à faire entendre leur voix dans l’univers syndical », confie-t-elle.

Rajshree Thylammay ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Elle fait acte de candidature au sein du FCSOU en 2012 pour occuper le poste de vice-présidente de cette fédération. Un univers qu’elle connaît bien car elle y a agi comme Public Relations Officer entre 2010 et 2012. Elle est, depuis, la seule femme au sein de l’exécutif de la fédération. Ce qui en dit long sur les hésitations des femmes à voir plus grand dans le monde syndical. Toutefois, dit-elle, certains hommes veulent aussi s’agripper aux postes de pouvoir. « C’est vrai que la majorité des femmes préfèrent garder profil bas au sein des syndicats en restant de simples membres. Mais il est tout aussi vrai que certains hommes ne veulent pas leur céder la place », constate la syndicaliste.

Elle fait état de sa propre expérience lorsqu’elle est devenue vice-présidente de la FCSOU. Elle affirme avoir subi toutes sortes d’humiliations. Un de ses détracteurs l’attaquait sur les réseaux sociaux en la traitant de domestique ou encore d’illettrée. « Il insinuait que je n’étais pas compétente pour être vice-présidente d’une fédération. Mais je ne me suis pas laissé faire. J’ai porté plainte contre lui à la police et je le poursuis pour diffamation. Aurait-il été si loin si j’avais été un homme ? J’en doute fort ! », dit-elle.

Rajshree Thylammay trouve regrettable que certaines femmes empêchent leurs semblables de gravir les échelons dans les domaines syndical et professionnel. « C’est dommage que ce sont parfois les femmes elles-mêmes qui œuvrent pour faire de l’égalité du genre un slogan creux. Libérez-vous de votre état de servitude ! Libérez-vous du joug de notre société patriarcale !» leur conseille-t-elle.  

Source: Gender Links.     

        

Posted by on Jul 30 2013. Filed under Actualités. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.