Didier Ratsiraka révèle que la France est derrière le coup d’état renversant Marc Ravalomanana



La France dévoilée ! Et c’est un ancien dirigeant malgache , ancien  exilé en France qui a décidé de confirmer la mainmise de l’Elysée sur le pouvoir politique malgache. Didier Ratsiraka a déclaré à l’étonnement de tous le 11 septembre dernier que c’est la France qui a soutenu Andry Rajoelina, pour faire partir Marc Ravalomanana.

L’ex-Président malgache, Didier Ratsiraka, âgé de 76 ans, a fait des déclarations plus que surprenantes le 11 septembre. Lors d’une intervention sur une radio et télévision privée en direct , il a affirmé que la France lui a demandé d’aider Andry Rajoelina, l’actuel Président de transition malgache, à renverser Marc Ravalomanana en 2003. Il accuse aussi Paris d’être responsable de son éviction de la Présidentielle malgache, prévue le 25 octobre.

Didier Ratsiraka est sorti de son mutisme. L’ex-Président malgache, âgé de 76 ans, ne s’était en effet pas exprimé depuis son éviction de la Présidentielle, prévue le 25 octobre, en raison du fait qu’il ne vivait pas dans la Grande Île six mois avant de se présenter comme l’exige la loi. Invité le 11 septembre à intervenir sur une radio et télévision privée en direct, il a accusé la France d’être responsable de sa disqualification au scrutin.

Mais Didier Ratsiraka, connu pour son franc-parler, ne s’est pas arrêté là. L’ex-chef d’Etat malgache qui ne mâche pas ses mots a révélé que la France lui avait demandé d’aider l’actuel Président de transition, Andry Rajoelina, à renverser Marc Ravalomanana en 2003. « J’ai répondu que je ne suis pas en faveur des coups d’État », a-t-il déclaré, avant d’affirmer qu’il avait finalement accepté après qu’on lui ait montré qu’il ne s’agissait pas d’un coup d’État. « On s’est mis d’accord que Marc Ravalomanana quitterait le pouvoir sans bain de sang. Et après son éviction, on devrait instaurer une transition concertée. Andry Rajoelina a été d’accord (…) », a-t-il précisé.

L’ex-dirigeant de la Grande Île est même allé plus loin dans ses révélations, racontant qu’Andry Rajoelina était venu chez lui à Paris, à Neuilly-sur-Seine, lui promettant que s’il prenait part au projet de renverser Marc Ravalomanana, il serait bien accueilli à son retour à Madagascar. Après 11 ans d’exil en France, Didier Ratsiraka est rentré définitivement dans son pays d’origine le 18 avril 2013. Il ne fait aucun doute que ses propos risquent de heurter Paris, qui aurait bien aimé que cette affaire soit enterrée à tout jamais.

 

Posted by on Sep 16 2013. Filed under Actualités, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.