Nirveda Alleck et Nalini Treebhoobun exposent à l’île de la Réunion



La « Villa de la Région », à St Denis, île de la Réunion, accueille depuis vendredi dernier l’exposition « Le tour des origines d’un nouveau monde, Made in India » à laquelle participent deux artistes de l’île Maurice, Nirveda Alleck et Nalini Treebhoobum. Pour cette exposition, dont l’initiative revient à l’artiste réunionnais Kako, les Mauriciens sont partis en résidence pendant quinze jours à Bourg Murat, dans les hauts de l’île de la Réunion pour travailler de concert avec Kako.
Parlant de la genèse de cette exposition, qui fait suite à « Made in China », Kako rappelle ce qui l’a incité à solliciter Nirveda Alleck et Nalini Treebhoobun. «J’ai eu la chance de rencontrer Nalini et Nirveda, artistes mauriciennes, issues, elles aussi d’un nouveau monde. Par leur origine indienne, elles ont gardé un lien très fort avec cette contrée origine et une relation concrète avec leur réalité indienne. Réaliser une installation sous influence volontaire de ces deux artistes m’a paru intéressant. Je suis admiratif de leur travail mais aussi fasciné par le regard qu’elles portent sur le monde qui les entourent ». Kako, notons-le, a également sollicité Wilhiam ZItte et Bernar Payet pour l’écriture des textes de cette exposition qui a attiré la grosse foule à St Denis pour son vernissage.
Parlant de l’expo Nirveda Alleck souligne, pour sa part: « Le projet “Made in India” a pour but de nous faire réfléchir sur la manière nous sommes arrivés à vivre sur nos îles respectives et comment l’histoire reflète, inévitablement, les relations et les structures de pouvoir.

“Alors que toutes les études sur les relations interculturels tendent à adoucir le processus de vivre en communauté entre toutes les cultures et les groupes ethniques, nous faisons face, dans le même temps à la quête identitaire, soit ce qui nous rend unique et nous différencie des autres.” Nalini estime, pour sa part, que l’exposition « met bien en avant la sensibilité accrue de Kako à l’égard de l’Inde qu’il a visité ». « L’exposition ressemble à l’Inde, avec une profusion de couleurs et de formes » soutient-elle . Parlant de son installation elle dira : « C’est un thème sur lequel j’avais déjà travaillé mais que j’avais jamais exposé dans une installation. L’espace qui nous a été donné était très intéressant pour cette installation fait de tissus et de bois ; le bois surtout ayant une résonnance dans les lignes et les liens magiques que Kako a voulu exprimer ».
L’exposition restera ouverte au public jusqu’au 26 octobre.

Posted by on Oct 8 2013. Filed under Economie, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.