Qualif. Coupe du monde 2014 – Rémy, retour en pleine lumière



Devenu incontournable en un rien de temps à Newcastle, Loïc Rémy a retrouvé la confiance et s’est offert un retour mérité en équipe de France.Partir et revenir, c’est un peu le résumé de l’histoire de Loïc Rémy avec l’équipe de France. C’était déjà le cas quand l’ancien Lyonnais avait été rappelé au mois de mars dernier, après une première moitié de saison quasiment blanche à Marseille et un transfert à QPR. La suite du printemps ne lui avait pas permis de conserver sa place dans le groupe tricolore.

Au contraire, elle semblait avoir définitivement plombé ses chances de retrouver les Bleus. Une blessure à une cuisse longue à cicatriser, des ennuis judiciaires suite à une accusation de viol et une descente en Championship (D2 anglaise) avec les Queens Park Rangers avaient considérablement assombri son avenir en sélection. Mais Rémy finit toujours par revenir.

Son retour en bleu, c’est surtout le fruit d’un début de saison canon à Newcastle. L’ancien Marseillais était pourtant arrivé dans un relatif anonymat chez les Magpies, qu’il avait déjà failli rejoindre l’hiver dernier avant d’y être prêté par QPR cet été. Et cette blessure au mollet a perturbé sa préparation, au point de le contraindre de déclarer forfait pour le premier match de la saison sur le terrain de Manchester City (4-0). “C’est vrai qu’il y a eu un passage où j’ai eu des pépins, reconnaissait-il lundi devant la presse à Clairefontaine. Il a fallu assimiler. Mais j’ai pu retrouver mes capacités physiques. J’ai travaillé pour revenir à mon meilleur niveau. J’ai dû travailler car j’avais du retard dans ma préparation. Aujourd’hui, je reviens à mon niveau, je peux percuter, aller dans la profondeur”, se réjouit-il.

“Il marque, il nous aide dans le jeu collectif. C’est devenu un joueur important

Newcastle a aussi apprécié le retour en forme. Entré en cours de jeu dans le dernier quart d’heure du match face à Fulham fin août, Rémy a trouvé le temps de délivrer une passe décisive pour permettre aux Magpies de signer leur première victoire de la saison en championnat (1-0). Si son doublé face à Hull (2-3) et son but à Goodison Park face à Everton (3-2) n’ont pas évité la défaite à sa formation, ses deux buts synonymes de victoire à Cardiff (1-2) samedi ont en revanche offert une victoire précieuse aux Magpies, remontés à la onzième place du classement. En cinq matches, Loïc Rémy a déjà marqué cinq buts, soit un seul de moins que sur ses six premiers mois de l’année avec les Queens Park Rangers. “Il marque, il nous aide dans le jeu collectif. Il a ses qualités de vitesse, de puissance et de finition. C’est devenu un joueur important”, reconnaît Yohan Cabaye, son coéquipier en club et en sélection.
Alan Pardew n’est pas étranger au retour au premier plan de Rémy.

Le manager de Newcastle le suivait depuis suffisamment longtemps avant d’obtenir enfin sa signature pour connaître les qualités de son joueur. “Il nous apporte beaucoup de spontanéité, et cette qualité qui nous faisait parfois défaut dans la finition la saison passée”, résume l’entraîneur des Magpies, qui n’hésite pas à s’appuyer sur la polyvalence de Rémy. Il a ainsi utilisé son attaquant en pointe où sur le côté gauche depuis le début de la saison. L’idée de le stabiliser sur ce côté a d’ailleurs de quoi séduire Pardew. C’est en effet à ce poste qu’il a aligné l’international tricolore lors des deux matches où il a inscrit un doublé depuis le début de la saison. Même si le polyvalent Rémy n’estime pas que sa réussite soit due à son positionnement sur le terrain. “C’est une question de confiance, explique l’attaquant de 26 ans. Quand je suis arrivé, j’ai senti qu’on me faisait confiance. Il fallait que je donne une réponse en retour.”

Il peut faire des différences. Avec cette qualité de vitesse, qui est aujourd’hui un atout important
Deuxième au classement des buteurs de la Premier League (5 réalisations), présent dans le top 10 des joueurs qui frappent le plus en Angleterre (3,2 tirs par match), Rémy a clairement retrouvé cette confiance qui lui faisait défaut. Deschamps, qui l’avait eu deux ans sous ses ordres à Marseille, n’est pas passé à côté de l’occasion de le convoquer. D’autant plus qu’il élargit son éventail de possibilités en attaque, même si Franck Ribéry est incontournable à gauche, et que le poste d’avant-centre semble se joue entre Karim Benzema et Olivier Giroud.

“Il peut faire des différences. Avec cette qualité de vitesse, qui est aujourd’hui un atout important”, souligne le sélectionneur, qui pourrait bien lui confier l’aile droite face à l’Australie ou la Finlande. Et permettre ainsi à Rémy d’avancer vers son objectif. “Il faut que j’arrive à avoir de la constance au niveau international, explique-t-il. Des choses ont fait que ma progression a stagné. Il faut que je fasse en sorte de rester dans ce groupe.” Et changer ainsi le cours de son histoire en Bleu.

Posted by on Oct 9 2013. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.