Le juge Eddy Balancy a pu rentrer chez lui…un comité de soutien pourrait voir le jour



Le jour Eddy Balancy a pu rentrer chez lui hier soir après un passage à la clinique Darné. Un comité de soutien pourrait voir le jour pour lui apporter une solidarité plus appuyée.

Le No 3 de la Cour Suprême a eu une montée de la pression artérielle d’où une décision de ses proches de le placer sous observation médicale…Son état est jugé préoccupant… Il l’a appris vendredi. En lisant le calendrier des procès, le juge Eddy Balancy a constaté qu’il n’assurera pas l’intérim au poste de «Senior Puisne Judge», encore moins à celui de Chef juge.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe au sein du judiciaire. Le juge Eddy Balancy, no 3 de la Cour suprême, a appris, vendredi, lors de la parution du calendrier des procès, que ce n’est pas lui qui assurera l’intérim au poste de Senior Puisne Judge (SPJ). C’est le juge Paul Lam Shang Leen qui a été choisi. Une nomination qui, selon des sources proches du milieu judiciaire, interviendrait après des recommandations faites par le chef juge Bernard Sik Yuen au président de la République.

Interrogé hier par l’express, le juge Eddy Balancy n’a pas souhaité faire de commentaires. «No comments», at- il répondu. En général, en l’absence du chef juge et du SPJ du pays, c’est Eddy Balancy qui est appelé à assurer l’intérim. Ce qui n’est pas le cas cette fois. C’est donc le juge Paul Lam Shang Leen qui remplace le SPJ Keshoe Parsad Matadeen. Ce dernier est parti en mission samedi et rentrera le 1er novembre. En outre, après le départ du chef juge Bernard Sik Yuen mardi soir – il sera de retour au pays le 7 novembre – c’est le juge Lam Shang Leen qui assurera l’intérim au poste de Chef juge. Ainsi, à partir de mercredi, Paul Lam Shang Leen présidera la Cour suprême jusqu’au 30 novembre. Qui plus est, ce dernier assumera ses propres fonctions dans son bureau, à la division commerciale.

C’est d’ailleurs la première fois dans l’histoire du judiciaire qu’un chef juge p.i. ne siégera pas en Cour suprême. Toutefois, un bémol : Eddy Balancy est de nouveau écarté. Car, c’est la juge Saheeda Peeroo qui a été choisie pour assurer l’intérim au poste de SPJ. Sauf que celle-ci n’est pas au pays. Et celle qui a été choisie pour assurer l’intérim en son absence est la juge Ah Foon Chui Yew Cheong.

Quant aux juges Balancy et Lam Shang Leen, leurs relations ne seraient pas au beau fixe, selon nos recoupements. Et cela fait environ une dizaine d’années qu’ils ne siègent plus ensemble. Par ailleurs, le juge Lam Shang Leen ne pourra jamais être titularisé chef juge. Raison : il part à la retraite en juillet 2015. Idem en ce qui concerne la juge Ah Foon Chui Yew Cheong qui quittera le judiciaire en 2017. Le SPJ Matadeen sera, lui, titularisé au poste de chef juge à partir de janvier 2014 après que Bernard Sik Yuen aura pris sa retraite.

Minority Voice accorde tout son soutien au juge Eddy Balancy et sa famille dans ces moments pénibles qu’ils traversent.

Posted by on Oct 14 2013. Filed under Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.