Qualif. Coupe du monde 2014 – Vive le foot, vive les Bleus…La France a vaincu ses vieux démons et met le cap sur le Brésil…



L’équipe de France a tout balayé sur son passage pour se qualifier pour la Coupe du monde au Brésil : l’Ukraine (3-0) et les doutes. Les Bleus, qui ont évolué en supériorité numérique toute la seconde période, ont effacé la défaite de Kiev (2-0) grâce à Sakho (22e), Benzema (34e) et Gusev contre son camp (71e). Inoubliable soirée.

Il fallait un match parfait. Ils l’ont fait. Grâce à un retournement de situation aussi improbable que spectaculaire face à l’Ukraine, les Bleus ont décroché avec un cœur énorme leur billet pour la Coupe du monde brésilienne et participeront à leur cinquième Mondial consécutif. Tout près du précipice après le match aller (2-0), les hommes de Deschamps se sont remis à l’endroit (3-0) dans un stade de France euphorique. Comme un symbole, ce sont Sakho, auteur d’un doublé, et Benzema, remplaçants à l’aller, qui ont montré la voie à des Bleus transfigurés. L’expulsion sévère de Hacherydy à la 47e minute a certes facilité leur tâche mais ils sont allés chercher cette qualification avec l’état d’esprit qui leur avait fait défaut à Kiev.

L’Ukraine, qui n’avait plus encaissé de but depuis huit matches, a été balayée. Techniquement, dans l’envie, la France a dévoré son match. A l’image de l’ouverture du score de Sakho après une frappe de Ribéry repoussée (22e). La peur a alors changé de camp. Et si Benzema a vu son premier but injustement refusé pour un hors-jeu imaginaire, le Madrilène a profité des absences du juge de touche pour se venger sur un service de Valbuena (34e). Et Sakho, lui qui n’avait jamais marqué en Bleu, l’a joué comme Thuram en demi-finale du Mondial 1998, en inscrivant un doublé et le but de la qualification sur un centre de Ribéry (72e).

Ces Bleus peuvent faire des merveilles

Le spectre d’un but ukrainien a tendu les débats jusqu’au coup de sifflet final. Mais, hormis un ballon bien capté par Lloris (70e) ou un sauvetage acrobatique de Sakho, sans doute l’homme du match ce mardi, les Ukrainiens n’ont jamais vraiment pu espérer inverser la tendance. Bien sûr, Ribéry, (75e) et surtout Giroud (85e et 86e) auraient pu plier l’affaire et enterrer le fantôme de Kostadinov. Mais ce mardi, il ne pouvait rien arriver aux Bleus. Tranquille et sereine, la France a montré le visage qu’on attendait d’elle depuis plusieurs mois déjà. Oui, ces Bleus sont capables de décrocher la lune. Oui, ces Bleus peuvent faire des merveilles. Vivement juin.

Le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps, dont le contrat courait jusqu’à l’été 2014, a été prolongé jusqu’en 2016, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi le président de la Fédération française de football Noël Le Graët

Posted by on Nov 20 2013. Filed under Featured, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.