Dominique Billon prend les rênes de Holcim Mauritius



Dominique Billon prendra officiellement les fonctions de nouveau directeur général de Holcim Mauritius à partir du 01 janvier 2014. Alexandre Jeker, qui a passé 4 années au sein de l’entreprise, quitte l’entreprise après un riche parcours au sein de celle-ci et après avoir été témoin de développements majeurs qu’a connu le marché du ciment à Maurice.

Dominique Billon compte une riche carrière au sein du groupe Holcim depuis 22 ans. Agé de 53 ans, il a rejoint Holcim France Benelux en 1991. Il a occupé successivement les postes d’Auditeur Interne et de Responsable Consolidation. Chef comptable à la tête d’un service de 45 personnes trois ans plus tard, il s’est impliqué dans la réorganisation et les fusions suite aux rachats du Groupe Cedest. De 1998 à 2001, il a en charge le contrôle de gestion pour la branche ciment de la France et de la Belgique. Il a été amené à gérer des projets d’envergure au sein du groupe. De 2002 à 2004, il a assumé la fonction de Responsable Production pour l’activité mortier. Depuis 2004, il occupait le poste de Directeur Administratif et Financier pour l’activité béton en Belgique. Dans ce cadre, il a accompagné la création de Holcim Béton Belgique après la scission d’Interbéton. Il a été par la suite le Chief Financial Officer (CFO) de la région Outre-Mer de 2006 à ce jour.

Dominique connait bien le marché mauricien pour avoir siégé comme directeur sur le conseil d’administration de Holcim Mauritius depuis 2006. Avec un bagage financier, il a acquis de l’expérience dans le ciment en travaillant sur de gros projets. Avec son expertise de l’étranger, Dominique va professionnaliser le secteur de la construction en mettant en avant le développement du marché du ciment à Maurice.

Le nouveau directeur général de Holcim Mauritius déclare : « Je souhaite poursuivre sur la même vision stratégique qui a été mise en place- sur laquelle j’ai d’ailleurs travaillé- afin de sortir du concept du ciment ‘poudre grise’ à un produit de qualité, qui ajoute de la valeur à la construction. De plus, nous continuerons à développer et investir dans l’entreprise, dans les ressources humaines et dans le social et il nous faut valoriser le ciment afin que nous puissions négocier davantage un prix compétitif sur le marché international ».

Posted by on Dec 12 2013. Filed under Economie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.