Une enquête réalisée par l’ARIV révèle la présence de femmes mauriciennes dans le réseau de prostitution à l’île de la Réunion



L’enquête réalisée par l’ARIV, l’Antenne réunionnaise de l’Institut de victimologie, a été présentée lors de l’installation de l’Observatoire régional des violences faites aux femmes (ORViFF)
L’enquête menée à La Réunion en 2012 et 2013 fait apparaître :
1.Une pluralité de situations suivant les profils des protagonistes : prostitué(e)s, clients et proxénètes, donnant lieu à des pratiques très variées, inscrites dans des parcours de vie où prostitution rime avec dépression et addiction, avec misère sociale, affective et sexuelle.
2.Le recours à la prostitution se noue dans un échange où l’argent, l’achat de biens et toutes formes de services et de « récompenses » sont négociés.
3.Les lieux où s’exerce l’activité de prostitution se développent sans limite : rues, zones à la périphérie des villes, dans les hôtels de luxe, hôtels de passe, salons de massage, établissements spécialisés comme les clubs d’échangisme, chez des particuliers, réseau « amical » à domicile, soirées privées étudiants, et surtout aussi sur le net.
4.Sur site, se côtoient des femmes créoles et d’autres d’origine : malgache, mauricienne, comorienne, métropolitaine et même dominicaine.
5.La violence est omniprésente : physique, verbale, sexuelle, morale. Aux rapports violents s’ajoutent parfois des vols, des viols avec séquestration, des refus de payer, l’obligation de visionner des supports pornographiques, des actes pervers.
Les conséquences sur les personnes sont multiples : grande vulnérabilité, souffrance psychique avec vécu d’emprise et d’aliénation, psycho-traumatismes, blessures physiques (génitales également), exposition à des risques médicaux, problèmes sociaux divers avec précarité.

L’enquête souligne une progression visible et inquiétante de la prostitution… une situation qui risque de s’aggraver avec la crise économique.

En conclusion l’ARIV écrit : “Il y a urgence d’impulser une action en réseau pour faire face aux besoins sanitaires, sociaux, juridiques, de travailler dans une dynamique basée sur l’égalité hommes / femmes, d’humaniser le regard que nous portons sur ces réalités éthiquement douloureuses et sous certains aspects dangereuses.”

Posted by on Dec 17 2013. Filed under Actualités, Faits Divers, Featured, Santé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.