Elections présidentielles Madagascar ; Ravalomanana donne déjà le signe de la contestation



C’est par une lettre adressée aux dirigeants de son parti le TIM, et celui d’Avana, le parti de Jean-Louis Robinson que Marc Ravalomanana, président en exil fait déjà savoir qu’il compte contester le scrutin du deuxième tour. Conscient que son poulain Robinson va se faire battre, Ravalomanana revient lui aussi sur les manquements et fraudes alléguées pour ce second tour avec au banc des accusés, le probable futur président malgache Hery Rajoanarimampiana.
Marc Ravalomanana appelle à la prudence et à une vigilance accrue quant aux « agissements de certains individus, le développement de la situation et le mode opératoire de la CENI-T ». Il fera appel à un expert pour mener sa contestation
Il s’agit du Sud Africain Brian Currin, qui sera prochainement dépêché à Madagascar pour « assister les leaders politiques et les experts juridiques de la mouvance Ravalomanana et du parti AVANA concernant les questions relatives aux comptages des voix et les mesures légales » explique Marc Ravalomanana.
A travers sa lettre, Marc Ravalomanana insiste sur « le respect des procédures relatives à la collecte, au traitement et à la publication des résultats des élections jumelées du 20 décembre 2013. »
Rappelons qu’au dernier pointage soit sur 15.105 bureaux de vote sur les 20.001 . Hery Rajaonarimampianina mène avec 51,90% (1.625.352 voix) et Jean Louis Robinson est crédité de 48,10% (1.506.355 voix).

Posted by on Dec 27 2013. Filed under Actualités, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.