L’homme d’Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimampianina remporte la présidentielle malgache



C’est un scenario à la Russie comme entre Poutine et Medvedev. En effet, les jeux sont faits à Madagascar avec un nouveau President qui prêtera bientôt serment. L’ancien ministre malgache des Finances, Hery Rajaonarimampianina était soutenu par le président sortant Andry Rajoelina. Il devance Robinson Jean Louis, soutenu par l’ancien chef d’Etat en exil Marc Ravalomanana et obtient 53,50% des voix au second tour, contre 46,50% à son rival, selon un décompte définitif communiqué ce vendredi par la Commission électorale.

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue à son siège à Alarobia le 3 janvier 2014, la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition (CENI-T), premier organe en charge des élections à Madagascar, a communiqué les résultats provisoires du second tour du scrutin présidentiel du 20 décembre 2013.
Selon la Délibération n°001/CENI-T/D/2014 du 3 janvier 2014 portant publication des résultats provisoires du second tour de l’élection du Premier Président de la Quatrième République du 20 décembre 2013, le Président de la CENI-T, Béatrice Atallah, a annoncé les nombres de voix obtenues par le candidat Hery Rajaonarimampianina, 2.066.103 soit 53,50% et le candidat Robinson Jean-Louis avec 1.796.122 voix soit 46,50%. Elle a, par ailleurs, souligné que sur les 20.001 PV réels parvenus au siège de la CENIT, 19.978 ont été confrontés et validés. Les 23 restants ont fait l’objet d’anomalie dû au fait que 16 ont connu une carence, 6 ont été inexploitables et 1 PV a été remis directement à la CES. Le taux de participation de 50,76% a connu une légère baisse par rapport au premier tour tenu le 25 octobre 2013 (61,85%).
Devant un parterre réunissant toutes les parties prenantes au processus électoral, Béatrice Atallah a appuyé cette proclamation en soulignant : « Mes collègues et moi avons placé l’intérêt national au-dessus de toute considération partisane. Nous avons oeuvré en parfaite symbiose pour mettre en place un processus transparent et équitable, en ayant à coeur d’inclure le plus grand nombre possible de nos concitoyens en âge de voter sur la liste électorale. […] Chacun des deux finalistes s’est vu attribuer exactement ce qui lui était dû. Pas une voix de plus ! Pas une voix en moins ! »
Malgré les divergences d’opinion, chacun a su montrer le principe de « Fihavanana », symbole de la fraternité des Malgaches. Tous ont fait preuve de retenue même au plus profond des débats.
Ces élections marquent une nouvelle ère dans l’histoire de Madagascar pour mettre en place le premier Président de la Quatrième République. Ceci permettra à Madagascar de revenir dans le concert des Nations et à l’ordre constitutionnel.
La CENI-T poursuit la saisie et le traitement des résultats provisoires des élections législatives, et annoncera ceux ci avant la date butoir du 19 janvier 2013.
La CENI-T est la seule institution habilitée par le cadre légal électoral à présenter les chiffres des résultats provisoires partiels des élections présidentielle et législatives. Les résultats définitifs du second tour du scrutin présidentiel seront, quant à eux, annoncés par la Cour Electorale Spéciale (CES).

Posted by on Jan 3 2014. Filed under Actualités, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.