Twitter déçoit avec ses premiers résultats depuis l’entrée en Bourse



Les performances financières de Twitter justifient-elles l’envol incroyable de son cours de Bourse depuis trois mois? Wall Street a semblé répondre “non” mercredi.
Le réseau social en ligne a publié ses premiers résultats depuis son entrée en Bourse début novembre, dévoilant un creusement de sa perte nette et un ralentissement de la croissance de son nombre d’utilisateurs. La sanction a été immédiate à Wall Street, où le titre Twitter s’effondrait de 11,63% à 58,30 dollars vers 22H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle de la Bourse.
“L’action Twitter revient à la réalité”, résumait le site d’analyses 247wallst.com dans une première réaction. Le titre avait en effet littéralement explosé depuis ses premiers pas sur le marché il y a trois mois, passant d’un prix d’introduction de 26 dollars à 65,97 dollars mercredi à la clôture. La progression était telle que certains parlaient d’une bulle.
Twitter, né en 2006, n’a en effet jamais dégagé un dollar de bénéfice de toute son existence. Sur l’ensemble de l’année dernière, le groupe a encore essuyé une perte nette de 645 millions de dollars, après 79 millions un an plus tôt. Sur le seul quatrième trimestre 2013, la perte atteint 511 millions de dollars.
Seulement 9 millions de nouveaux abonnés en 3 mois. La capacité du réseau social à devenir rentable, à l’image de son grand rival Facebook, qui a dévoilé la semaine dernière un bénéfice net annuel de 1,5 milliard de dollars, avait été une des interrogations centrales au moment de l’introduction en Bourse, et la question reste d’actualité.
Il est aujourd’hui très difficile pour les analystes d’évaluer la valeur réelle de l’entreprise, leurs estimations (et la valorisation boursière de l’entreprise) reposant sur des paris quant à la croissance future du réseau. A cet égard, Twitter a livré des indications à double tranchant mercredi soir.
Il a un peu plus que doublé son chiffre d’affaires en 2013 comparé à l’année précédente, à 665 millions de dollars. Mais c’est un ralentissement comparé à 2012 où il avait triplé. L’allure devrait à nouveau se réduire un peu cette année, même si Twitter devrait conserver des taux de croissance impressionnants: il dit viser pour l’ensemble de 2014 un chiffre d’affaires situé entre 1,15 et 1,20 milliard de dollars, dont 230 à 240 millions au premier trimestre.
Surtout, le réseau social revendiquait 241 millions d’utilisateurs mensuels fin décembre, soit une progression de seulement 9 millions en trois mois. Au troisième trimestre, il avait encore réussi à en gagner 14 millions.
Parmi les points positifs, Twitter dit avoir augmenté ses recettes publicitaires de 121% sur un an au quatrième trimestre, à 220 millions de dollars, dont 75% tirés des accès mobiles au réseau.
Les revenus tirés de la publicité sont très surveillés pour les services gratuits sur internet, car ils sont indispensables pour leur financement.
Malgré sa popularité, Twitter reste pour l’instant un petit joueur sur le marché de la publicité en ligne. Il a représenté 0,5% du marché mondial l’an dernier, après 0,3% en 2012, selon des estimations de la société spécialisée eMarketer, qui rappelle à titre de comparaison que la part de Facebook atteint 5,7% et celle de Google 32,4%.
Twitter rappelle qu’il espère améliorer les retours sur investissement pour les annonceurs sur son réseau, avec une série de nouvelles offres publicitaires lancées au quatrième trimestre, dont des contenus “sponsorisés” dans le fil d’actualité des utilisateurs.

Posted by on Feb 6 2014. Filed under Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.