Affaire Medpoint: Pravind Jugnauth sera poursuivi



Le Directeur des Poursuites Publiques a donné son feu vert pour des poursuites formelles contre le leader du MSM Pravind Jugnauth dans l’affaire Medpoint.
La décision a été prise cette après-mdi et le DPP estime qu’il y a assez de matières pour que l’accusation provisoire de corruption contre Pravind Jugnauth passe en une accusation formelle. Pravind Jugnauth sera donc poursuivi pour conflit d’intérêt selon l’article 13(2) de la Prevention of Corruption Act 2002. Rappelons, que cette poursuite criminelle est dans le sillage de l’achat de la clinique Medpoint par l’Etat.
L’inculpation de Pravind Jugnauth est survenue en marge de l’enquête de l’Icac sur les irrégularités alléguées entourant le rachat de la clinique MedPoint par l’État en 2011. Une transaction ayant coûté Rs 144,7 millions.

L’ICAC lui reproche d’avoir, en tant que vice-Premier ministre et ministre des Finances en 2010, approuvé la « réallocation » de Rs 144,7 millions, le 23 décembre 2010, à MedPoint Ltd. Compagnie comptant parmi ses actionnaires une proche de Pravind Jugnauth, à savoir sa sœur Shalini Devi Malhotra, née Jugnauth, et épouse du Dr Krishan Malhotra. Celle-ci détenait 23,59 % d’actions (86 983) au sein de la compagnie MedPoint Ltd.

Selon l’acte d’accusation Pravind Jugnauth, avocat de profession, aurait pris cette décision en sachant qu’un membre de sa famille avait un intérêt personnel dans cette affaire.
Ci-dessous le communiqué du bureau du DPP
Re ICAC Case File : Approval of payment for the purchase of Geriatric Hospital

1. The Director of Public Prosecutions has considered the case file submitted by Independent Commission Against Corruption (ICAC) in the above matter and concluded that there is sufficient evidence to initiate criminal proceedings against Mr Pravind Kumar Jugnauth for conflict of interest contrary to Section 13(2) of the Prevention of Corruption Act 2002.

2. Such prosecution is in the public interest and the ICAC has been advised accordingly.

3. Mr Pravind Kumar Jugnauth has the right to a fair hearing before a court of law and caution should be exercised in commenting the above matter in any way that may jeopardise the conduct of the case.

Office of the Director of Public Prosecutions
14.03.14

Posted by on Mar 14 2014. Filed under Actualités, Faits Divers, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.