THINK MAURITIUS:Pour une Maurice Meilleure La Reforme Electorale, La Guerre des Chefs et La Gestion des Affaires du Pays…Transformer l’indignation des citoyens en force créatrice



Introduction

La Reforme Electorale et Constitutionnelle : Un Prétexte
Nos dirigeants politiques ont réussi à nous faire croire, un moment, que la reforme électorale et constitutionnelle était la priorité des priorités et que tous les problèmes auxquels le pays et les citoyens ont à faire face étaient secondaires et une fois que la reforme qu’ils nous proposaient était votée a l’Assemblée tous ces problèmes trouveraient leurs solutions. Ainsi les institutions publiques redeviendraient efficientes, la corruption, le favoritisme, les passe-droits, les faveurs aux petits copains et copines, le gaspillage, l’indiscipline, l’insouciance et l’amateurisme disparaitraient du jour au lendemain; la destruction de l’environnement, la pollution, la conversion graduelle de nos plages publiques et de nos espaces verts en espaces béton, la destruction de l’habitat de nos ressources en eau vont immédiatement cesser; tous les maux sociaux tels la violence, le matérialisme et l’égoïsme, les inégalités et les injustices vont disparaitre et tous nos problèmes économiques tels le chômage, le déficit de la balance commerciale, la dette publique, la cherté de la vie seront résolus.
Or il n’a fallu que quelques jours pour que ces mêmes dirigeants se démasquent et nous font réaliser que la reforme a servi de prétexte et qu’ils ne recherchaient que leurs intérêts personnels. Les nombreux volte-face, le manque de sincérité et, en particulier, le cynisme des dirigeants ont inspire un sentiment de dégout et de rejet dans la population; les mauriciens en général rejettent cette manière de faire et pensent que tout n’est pas possible en politique. Nous pensons que ce sentiment de rejet est salutaire ; pour la première fois les partisans des partis politiques ont ose exprimer leur mécontentement vis-à-vis de leurs leaders et ce pendant plusieurs jours et publiquement. C’est une avancée considérable sur le plan politique a Maurice.
THINK MAURITIUS pense que ce moment est propice pour faire comprendre au peuple qu’il ne doit pas laisser son destin entre les mains des politiciens; il doit réaliser que c’est lui qui détient le pouvoir politique et que les élus politiques agissent en son nom et sont redevables envers lui. Les élus, et en particulier les ministres, doivent rendre compte aux citoyens qui les ont élus de toutes les actions prises dans la gestion des affaires du pays. Parellement, les citoyens doivent pouvoir participer concrètement à la gestion des affaires du pays. Il n’existe pas aujourd’hui de mécanisme permettant cette interaction entre le gouvernement et les citoyens. Il faut créer ce mécanisme ; cela est plus important pour le bon fonctionnement de la démocratie que la reforme électorale seule. Car quelle est l’utilité de la reforme électorale et constitutionnelle, si une fois les élections terminées les dirigeants politiques peuvent faire ce qu’ils veulent sans que les citoyens puissent intervenir. Si la democratie ne sert qu’a choisir les deputes et qu’ensuite nous avons une monarchie pour les prochains cinq ans elle nesert pas le peuple. Nous pensons qu’il faut revoir le fonctionnement de notre demmocratie
THINK MAURITIUS propose donc une reflexion sur notre democratie et fait des propositions pour en ameliorer le fonctionnement.
Nous faisons également des propositions pour des reformes dans le système électoral pour le court terme pour enlever les références aux différentes communautés et pour donner plus de pouvoir au Commissaire Electoral. Mais nous pensons qu’il faut des changements plus en profondeur ; nous faisons des propositions dans ce sens.
En troisième lieu, nous jetons les bases pour une nouvelle vision de Maurice et nous invitons les individus, les forces vives, les organisations civiques, les groupements politiques etc. à apporter leur contribution a l’édification de cette nouvelle société mauricienne.

Propositions pour améliorer le fonctionnement de notre démocratie

Notre système démocratique est base sur le modèle Westminsterien avec un Parlement élu au suffrage universel et, a la place de la reine, un Président élu par le Parlement et qui a le pouvoir de nommer le Premier Ministre. Le Premier Ministre a enormement de pouvoir, et, s’il le veut, peut agir en monarque- notre actuel premier ministre en est la preuve- avec tous les dangers d’abus de pouvoir que le pouvoir absolu comporte. Il est donc nécessaire d’avoir un système de contrôle, les checks and balances. Ce système de contrôle peut se faire au niveau du Parlement, qui d’ailleurs devrait jouer un rôle beaucoup plus important dans le fonctionnement de la démocratie et dans la gestion des affaires du pays. Nous préconisons donc plusieurs mesures comme suit :
1. Consolider le rôle du Parlement.
Le Parlement est l’institution centrale de notre système démocratique. C’est la que siègent les députes élus par les citoyens pour gérer les affaires du pays. Or, une fois un gouvernement installe le Parlement devient un instrument du Gouvernement, ceci en raison du fait que le gouvernement est issu du parti /alliance majoritaire au Parlement et que le parti au pouvoir doit donner son soutien au Gouvernement qui peut donc faire ce qu’il veut. Les députes du gouvernement, comme ceux de l’Opposition, doivent suivre la ligne du parti ce qui fait que le Parlement devient l’otage des partis politiques et ne représentent plus le peuple. L’institution des Whips, le Chief Whip pour le Gouvernement et le Whip de l’Opposition ont pour rôle de s’assurer que les députes votent selon les directives des partis, ce qui est contraire a l’esprit de la representation du peuple par les deputes au Parlement. La voix du peuple n’a nul moyen de ce faire entendre a l’intérieur du Parlement ; il ne lui reste donc que la rue, qui le jour que siège le Parlement lui est refusée ! Bien triste démocratie que la notre! Nous devons redonner au Parlement tous ses droits en tant que l’expression de la volonté du peuple et non un instrument du gouvernement et des partis politiques. D’ailleurs, la séparation des pouvoirs entre Le Gouvernement, la Législature et le Judiciaire est un des fondements de la démocratie. Il faut que cette séparation des pouvoirs devienne une réalité. Pour cela il faut rappeler aux députes qu’ils représentent leurs circonscriptions et pas leurs partis.
Obligation pour les députes de rencontrer les mandants
Les députes doivent rencontrer leurs mandants régulièrement et organiser des réunions pour discuter de ce qui va être débattu au Parlement afin de pouvoir y faire entendre le point de vue des citoyens. Cette obligation de discuter avec leurs mandants doit faire partie des Règlements de l’Assemblée Nationale.
Création des Comites Parlementaires
Ensuite nous devons créer une structure pour permettre aux députes de débattre de toutes les affaires de l’Etat. Ceci peut se faire a travers la création des comites parlementaires, a l’instar du Public Accounts Committee, sur toutes les activités gouvernementales, par exemple l’éducation, la sante, l’environnement, etc. Nous n’inventons rien, cela existe ailleurs. Un des plus importants de ces comites que nous pouvons appeler le Public Bodies Appointments Committee aura le pouvoir, comme aux Etats-Unis, de questionner, d’approuver ou de rejeter toute nomination dans la fonction publique, les corps parapubliques et les compagnies d Etat. Ces comites devraient pouvoir tenir des réunions publiques et les organisations civiques devraient pouvoir y faire entendre leur point de vue.
Dans ce contexte nous pensons que le Public Accounts Committee devrait être beaucoup plus actif. Il ne doit pas se limiter a des examens post-mortem mais doit pouvoir demander des informations et explications sur les projets en cours et convoquer, si besoin est, les responsables des ministères, départements et corps parapubliques a cet effet. Il doit etre dote d’un personnel adequat pour pouvoir assumer pleinement ces responsabiletes.

2. Elargir le champ démocratique
Le Freedom of Information Act
Pour qu’une démocratie puisse fonctionner il faut lui donner les moyens. Un élément essentiel de la démocratie est le droit a l’information. A Maurice c’est principalement à travers les questions parlementaires que les citoyens obtiennent des informations concernant les décisions et les actions gouvernementales. Les journalistes aussi arrivent a obtenir des informations souvent par des moyens indirects. Cela n’est pas normal dans une démocratie car le Gouvernement agit au nom du peuple et les citoyens sont en droit de demander et de recevoir toutes les informations pour lui permettre de comprendre et d’evaluer les décisions et actions gouvernementales.
Nous préconisons, donc, l’introduction d’un Freedom of Information Act qui permettra à tout citoyen de demander toute information sur la gestion des affaires du pays. Comme c’est le cas en Inde et dans beaucoup d’autres pays cette information doit être fournie dans un délai de temps détermine.
La Liberté de la Presse
La presse écrite et parlée joue un rôle important dans le processus démocratique en permettant la circulation d’information et des idées. La liberté de la presse est donc un élément essentiel de la démocratie et doit être garantie par la constitution. Bien entendu l’exercice de cette liberté doit se faire de façon responsable.

Propositions pour des Reformes Electorale et Constitutionnelle en vue de consolider notre démocratie.
Le but d’un système électoral est d’assurer une représentation équitable des différentes idéologies politiques et autres composantes de la société au niveau du Parlement afin que les intérêts de tout un chacun soit pris en compte lors de la prise des décisions. La Constitution établit un cadre légal pour l’exercice du pouvoir.
Une reforme du système électoral et/ou de la Constitution doit avoir pour objectif l’approfondissement de la démocratie. On parle de reforme électorale depuis des années; mais pour les partis politiques c’était surtout pour corriger ce qu’ils considèrent comme les injustices du système First Past The Post (FPTP) qui bien souvent ne donne pas aux partis perdants un nombre de sièges correspondant aux nombre de votes obtenus. Ce n’est que récemment que la question de la déclaration obligatoire de la communauté/religion du candidat aux élections générales a pris les devants de la scène avec les actions du mouvement Rezistans ek Alternativ. L’aspect anti-démocratique de cette obligation n’avait nullement perturbe les grands partis politiques pendant toutes ces années. Donc s’ils parlent de reforme électorale aujourd’hui ce n’est nullement par souci démocratique, mais par intérêt personnel des dirigeants.
Le White Paper presente par le Gouvernement enleve l’obligation faite aux candidats aux elections de declarer leur communaute/ethnie. Nous saluons cette proposition mais faisons remarquer que le Gouvernement n’avait pas vraiment le choix au vue des commentaires de La Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies. En consequence le White Paper propose l’abolition du Best Loser System et son remplacement par un système de representation proportionnelle(PR). Mais ce sont les dirigeants des partis politiques qui auront la responsabilite de choisir les elus du système PR selon des Party Lists prealablement etablis. Nous pensons que c’est donner trop de pouvoirs aux dirigeants qui en ont déjà beaucoup. Ces nominations doivent etre faites par La Commission Electorale selon des Party Lists etablis par ordre de priorite. Nous pensons que le nombre d’elus PR doit etre limite a huit et que le pourcentage de voix pour etre eligible doit etre reduit a 5ou 6% pour donner une chance aux petits partis.
Propositions pour un nouveau système electoral.
Nous pensons que le système actuel de trois elus par circonscription encourage la division sur la base communale/ethnique. Nous proposons que ce système soit replace par un système de circonscriptions elisant un depute. Nous pensons qu’avec environ 60 circonscriptions toutes les composantes de la societe mauricienne pouront se faire representer adequatement au Parlement. Il n’y aura pas besoin de BLS ou de PR. D’ailleurs avant le present système il y avait un système avec 40 circonscriptions elisant un depute et il avait donne satisfaction.
Le transfugisme
Le transfugisme c.a d. le passage d’un elu d’un parti a un autre doit etre condamne car il fausse le vote des electeurs. Si un elu ,pour des raisons de conscience, pense qu’il ne peut plus faire partie du parti/alliance qui l’a fait elire il doit soit demissioner ou sieger en independent et surtout ne pas accepter de poste dans le gouvernement.
Le financement des partis
Nous savons que l’argent joue un role important dans le fonctionnement des partis et dans le deroulement des elections. Il faut donc un contrôle strict des revenus et des depenses des partis politiques. Le Commissaire Electoral pourrait etre charge de cette fonction. Tout candidat qui enfreigne les reglements peut etre sanctionne ou disqualifie. Nous pouvons nous inspirer de la Commission Electorale de l’Inde en ce qui concerne son role et ses pouvoirs.
La limitation des mandats a deux
THINK MAURITIUS a des sa creation en 2011 prone la limitation des mandats du Premier Ministre et du Leader de l’Opposition a deux. Nous pensons que cela encouragera la releve et decouragera les abus de pouvoir.
Plateforme Citoyenne pour une Nouvelle Societe Mauricienne
Comme nous l’avons remarque l’indignation des mauriciens est tres grande. Cette reaction est salutaire mais nous devons la convertir en une force pour la creation d ‘une nouvelle societe mauricienne. Nous pensons qu’il il y un travail a deux niveaux a faire. Premierement un travail de d’education, d’information et de motivation au niveau des citoyens pour leur faire comprendre qu’ils doivent et qu’ils peuvent participer activement a la construction de la nation mauricienne, un travail que THINK MAURITIUS fait déjà , mais qu’il faut accelerer. Deuxiemement il faut reunir tous ceux qui veulent faire de la politique active, ou qui veulent aider a la creation de cette nouvelle societe afin qu’il y ait des echanges d’idees et des discussions en vue d’elaborer une vision de la nouvelle Maurice, et determiner les conditions necessaires a l’emergence de cette nouvelle Maurice et de préparer un programme d’actions que tout nouveau gouvernement devra mettre en application.
Afin de lancer la discussion nous voulons partager avec tous les mauriciens les réflexions contenus dans notre manifeste publie en .
Notre Vision d’une Nouvelle Maurice
Une Maurice unie, plusjuste, plus democratique, plus egalitaire, plus sereine, ayant pour objectif le developpement integral de tous ses citoyens, dans le respect et la preservation de la nature.
Cette vision est basee sur un modele de societe centre sur L’HOMME et LA NATURE.
Notre Mission
Convaincre les mauriciens qu’une Nouvelle Maurice est possible et créer un reseau de toutes les personnes et organisation qui sont disposees a ouevrer a sa realisation.

Nos Valeurs
On ne peut pas construire une societe sans un système de valeurs.pour nous guider dans nos actions en tant qu’individus et en tant que nation. Bien sur les valeurs changent avec le temps et l’espace, mais il y en a quand meme qui sont étérnelles Nous avons choisi ces valeurs et aussi certaines qui sont propres a notre temps et a notre pays. Nous les avons reparties en deux groupes pour faire ressortir les responsabilites individuelles et collectives :
Les Valeurs Personnelles
Integrite/Honnetete
Sincerite
Discipline
Responsabilite
Travail et effort personnel
Perseverance
Respect de soi
Respect de l’autre
Respect de la nature
Les Valeurs Republicaines
Unite Nationale
Integrite Territoriale
Democratie
Liberte
Justice
Egalite
Meritocratie
Solidarite
Patriotisme
Respect de la personne humaine
Respect de la nature

Nos objectifs Strategiques
Pour realiser cette vision d’une Nouvelle Maurice il nous faut avoir des objectifs strategiques bien clairs.Nous en avons defini une vingtaine :
1. Elargir la democratie afin de permettre la participation de tous les citoyens dans tous les domains de la vie nationale
2. Reformer le systeme d’education afin de promouvoir le development integral de nos citoyens ainsi que l’unite et l’harmonie au niveau national.
3. Combattre la discrimination dans tous les domaines et a tous les niveaux.
4. Promouvoir l’unite, l’harmonie et la solidarite au sein de la nation mauricienne sans oublier les peuples de Rodrigues, des Chagos et d’Agalega.
5. Reduire les inegalites de tous genres entre les citoyens.
6. `Promouvoir la meritocratie dans les secteurs public et prive.
7. Analyser l’importance de la famille dans le developpement de l’individu et le bon fonctionnement de la societe et mettre en place les dispositifs permettant a la famille de remplir eficacement son role.
8. Assurer la securite et l’ordre public afin de permettre a tous les citoyens de jouir de tous les droits et libertes que leur accorde la Constitution.
9. Ameliorer le service de santé et le systeme de protection sociale afin qu’aucun citoyen n’ait a souffrir par manqué de moyens financiers.
10. Assurer la securite alimentaire et promouvoir les bonnes habitudes alimentaires
11. Promouvoir et democratiser la culture afin de la rendre accessible a tous et encourager la pratique des loisirs sains.
12. Promouvoir la culture physique, le yoga, le sport, et les loisirs sains afin de promouvoir l’ideal d’un esprit sain dans un corps sain.
13. Developper des systems efficaces de transport et de communication.
14. Promouvoir un type de developpement economique base sur le concept de durabilite.
15. Promouvoir l’utilisation de sources d’energie renouvelables et autant que possible d’origine locale
16. Veiller a la preservation de nos resources physiques comme la terre, l’eau, la vegetation, la mer, l’air pur et mettre en place un plan d’amenagement du territoire
17. Veiller a l’integrite territoriale du pays.
18. Redonner sa dignite a la fonction publique et promouvoir l’efficience et l’efficacite dans les services publics afin de mieux servir les citoyens
19. Promouvoir la recherche et la creativite.
20. Combattre le gaspillage a tous les niveaux.

Posted by on May 7 2014. Filed under Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google
Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.