Tête-à-tête Navin Ramgoolam-Narendra Modi à New Delhi…Maurice et l’Inde misent sur de nouvelles perspectives de partenariat économique…Une cellule spéciale constituée au niveau du PMO à Port Louis comme à New Delhi



Le Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam, a proposé hier à son homologue indien, M. Narendra Modi, que Maurice et l’Inde s’engagent maintenant dans un nouveau partenariat qui consolide les acquis de plusieurs décennies de coopération mais qui ouvre de nouvelles perspectives économiques qui cadrent avec les nouvelles attentes de l’Inde.
A l’issue d’un tête-à-tête avec son homologue indien à Hyderabad House suivi d’une rencontre avec le Président Pranab Mukherjee au Rashtrapati Bhawan ce matin, le Premier ministre a tenu une conférence de presse qui a été largement couverte par les médias indiens. S’adressant aux journalistes présents, le Premier ministre a défini les nouveaux chantiers de coopération économique entre les deux pays dont de nouveaux arrangements concernant le traité de non-double imposition fiscale. Pour assurer l’avenir du secteur financier mauricien, il est nécessaire qu’il y ait de ‘certainty’, de ‘stability’, de ‘clarity’ et de ‘predictability’ dans le dispositif mis en place.
Le Premier ministre a expliqué que Maurice entend défendre la réputation de son secteur financier qui se trouve sur la liste blanche de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ce qui témoigne de sa crédibilité. De ce fait, Maurice ne permettra à pas des entités d’abuser de sa juridiction. A ce chapitre, le Dr Ramgoolam a annoncé que Maurice prendra des mesures pour accroître la ‘substance’ des compagnies voulant s’engager dans le secteur financier à Maurice. Ainsi, le gouvernement mauricien veillera au respect strict de trois critères bien définis qui sont le ‘business purpose’ de l’entité cherchant à s’enregistrer à Maurice, sa valeur commerciale et sa ‘substance’ économique.

Toujours dans ce contexte de nouvelles mesures, le Bureau du Premier ministre de Maurice de même que celui de l’Inde vont chacun créer une cellule spéciale qui sera chargée de monitor systématiquement les échanges financiers entre les deux pays. Par ailleurs, Maurice a décidé de transmettre automatiquement à l’Inde toutes les données sur les entités voulant s’enregistrer à Maurice et qui cherchent à investir en Inde alors que jusqu’ici ces informations étaient fournies suivant une demande dans ce sens.

Le Premier ministre mauricien a annoncé qu’il a proposé à l’Inde d’utiliser le secteur financier mauricien pour lever à des conditions avantageuses des fonds conséquents notamment pour le financement de grands travaux d’infrastructure.

Les échanges entre le Dr Ramgoolam et M. Modi ont été aussi axés sur les opportunités qu’offre Maurice dans l’exploitation de l’économie bleue. Selon le Dr Ramgoolam, la vaste étendue de la zone économique maritime de Maurice estimée à 2,5 millions carrés représente en termes de dimension les territoires combinés de la Grande Bretagne, le France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie. Ce qui présente de vastes possibilités d’exploitation économique en termes d’hydrocarbures, de nodules et de dérivés pharmaceutiques. La sécurité au niveau de la zone économique maritime de Maurice a aussi été discutée lors de la rencontre avec le Premier ministre indien.

Le Premier ministre rentre au pays dans la matinée du mercredi 28 mai 2014.

Posted by on May 28 2014. Filed under Economie, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.