ALLIANCE DE L’OPPOSITION: «Un suicide politique”



Après avoir voulu convaincre, pendant des mois, le leader du Ptr, Navin Ramgoolam, à concrétiser une alliance électorale avec le MMM pour qu’il devienne Premier ministre pendant cinq ans, au plus vite, en cas de victoire aux prochaines élections générales, Paul Bérenger essaye maintenant un autre jeu: rallier tous les partis de l’Opposition en un front pour abattre le leader des Rouges. Puisqu’il est «irrité» et «emmerdé» avec M. Ramgoolam. Il semblerait que l’ancien leader du défunt Remake 2000, Sir Anerood Jugnauth, serait d’accord à participer à un tel front contre les Travaillistes puisqu’il parle de «pez nene bwar delwil.»

Peut-être que ces partis politiques ne le savent pas: Paul Bérenger les mène vers le précipice où ils vont tous se suicider politiquement. Quelle action reste-t-il à prendre maintenant pour essayer de faire tomber le gouvernement, même si contrairement à ce que réclame le leader mauve, le Premier ministre refuse de rappeler le Parlement dans les plus brefs délais? Manifestera-t-il devant le Parlement? Fera-t-il descendre 10 000 militants mauves dans le centre de Port-Louis lancer le «printemps mauricien», comme celui qui a été déclenché dans certains pays arabes? Ou encore fera-t-il une grève de la faim pour faire entendre sa voix? Rien de tout cela n’est possible. Au contraire, M. Bérenger va perdre la confiance d’une bonne partie de son électorat dans les régions rurales avec sa démarche de réunir les partis de l’Opposition surtout Xavier Duval. Même si ces derniers acceptent son idée, les Jugnauths savent trop bien comment réagit l’électorat de ces régions face aux éléments déstabilisateurs de la société mauricienne. D’où la réponse donnée par Navin Ramgoolam à la presse le lundi 16 juin 2014 au sujet de cette alliance de l’Opposition: «Most welcome», a-t-il dit. Cela montre la confiance que le leader du Ptr a dans son électorat qui vit majoritairement dans les régions rurales.

Pour ceux qui ne le savent pas ou qui ne le réalisent pas, les Rouges partent avec 24 sièges d’avance sur leurs adversaires – de la circonscription no 5 au no 12. Dans les villes aussi, comme à Port-Louis, par exemple, la colère gronde contre le MMM. Le Ptr devrait pouvoir rallier la moitié des sièges en jeu dans la capitale en leur faveur. Ce qui fait déjà 30 sièges. Dans les autres circonscriptions, les Rouges obtiendront quelques sièges additionnels.

Finalement, le Ptr sera le grand vainqueur des prochaines élections générales face à cette alliance qu’on appellera «alians pez nene bwar delwil.» Rappelez-vous de ce que M. Ramgoolam a dit, toujours lundi dernier, à la presse: «Ki fer ou pran mo traka?» Cela signifie que l’électorat des régions rurales ou «son électorat» a parlé et le leader du Ptr a entendu le message.

Suttyhudeo Tengur

Président GHTU

19 juin 2014

Posted by on Jun 19 2014. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.