Coupe du monde – Un match comme ça, l’Allemagne et le Ghana ne méritaient pas de le perdre



L’Allemagne a arraché le match nul face au Ghana au terme d’un magnifique spectacle (2-2), samedi à Fortaleza. La Nationalmannschaft garde provisoirement la tête du groupe G.L’Allemagne n’a pas confirmé la prestation éblouissante de son premier match face au Portugal (4-0). Mais la Nationalmannschaft, menée au score, a su rester mobilisée pour obtenir un nul contre une vaillante équipe du Ghana samedi, à Fortaleza (2-2). Elle le doit beaucoup à un attaquant désormais co-meilleur buteur de l’histoire du Mondial, Miroslav Klose, auteur du but égalisateur juste après son entrée en jeu (72e). André Ayew (53e), puis Asamoah Gyan (64e), avaient pourtant permis aux Black Stars d’inverser une situation compromise après l’ouverture du score de Mario Götze (51e). Avec quatre points, la formation de Joachim Löw garde provisoirement la tête du groupe G, mais pourrait la perdre au profit des Etats-Unis si les hommes de Jürgen Klinsmann battent le Portugal dimanche.

L’Allemagne pensait avoir fait l’essentiel du travail en ouvrant le score au tout début de la seconde période. Particulièrement esseulé durant les 45 premières minutes, Thomas Müller, auteur d’un triplé face au Portugal, a encore trouvé le moyen d’être décisif. Mais dans le rôle du passeur. Sur un centre parfaitement dosé, l’attaquant du Bayern a trouvé Mario Götze en position idéale face au but ghanéen. La reprise de Super Mario, d’abord de la tête, puis du genou, n’a laissé aucune chance à Dauda (1-0, 52e).

Klose dans l’histoire, Gyan aussi

Mais le Ghana a des ressources. Moins de deux minutes après l’ouverture du score, André Ayew a remis les deux équipes à égalité en devançant Shkodran Mustafi pour reprendre victorieusement le ballon de la tête sur un centre d’Harrison Afful (1-1, 53e). Remis sur les bons rails, les Black Stars ont intensifié leur pressing sur le milieu allemand. Sur un ballon perdu par Philipp Lahm, Sulley Muntari a lancé instantanément Asamoah Gyan, dont la frappe croisée n’a laissé aucune chance à Manuel Neuer (1-2, 64e) pour devenir le meilleur buteur africain en Coupe du Monde avec Roger Milla (5 buts).

Voyant son équipe en difficulté, Joachim Löw a tenté un pari en donnant à Miroslav Klose ses premières minutes dans cette Coupe du monde. Un choix payant. Une minute après son entrée en jeu, l’attaquant allemand s’est placé au bon endroit, sur son premier ballon, pour marquer sur un corner de Bastian Schweinsteiger dévié au premier poteau par Benedikt Höwedes (2-2, 71e). En plus de sauver l’Allemagne d’une défaite, il est entré dans l’histoire en devenant co-meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde avec 15 réalisations, comme Ronaldo. Il aurait même pu le devancer si sa frappe n’avait pas manqué le cadre en fin de match (90e). Mais l’Allemagne se contentera volontiers de son but égalisateur tant elle a été malmenée par les Black Stars.


La Bosnie denonce un arbitrage honteux

Des milliers de Bosniens pleuraient samedi 21 juin l’élimination de leur équipe nationale de la Coupe du monde de football après sa défaite contre le Nigeria (1-0), estimant avoir été « volés » par les arbitres qui ont annulé un but de l’attaquant Dzeko.

« C’est une catastrophe, un arbitrage impossible et honteux ! L’arbitre a annulé notre but clair et c’est ce qui a totalement fait basculer le match », s’emporte Reid Solusanin. « C’est une arnaque ! Nous avons été volés ! », renchérit son ami Adnan Kljucanin, quelques minutes après la fin du match, alors que les supporteurs vêtus du bleu et du jaune, couleurs de leur drapeau national, quittaient dans le silence une place du centre-ville de Sarajevo où ils ont regardé la rencontre sur un écran géant.

A la 21e minute, l’arbitre néo-zélandais Peter O’Leary a refusé un but de l’attaquant de Manchester City Edin Dzeko pour un hors-jeu imaginaire. Et la double peine venait huit minutes plus tard quand Odemwingie ouvrait le score (1-0), marquant le seul but, validé, du match.

« DE L’EUPHORIE AU DÉSESPOIR EN 90 MINUTES »

La presse bosnienne critique aussi l’arbitrage. « Après un arbitrage honteux, la Bosnie fait ses adieux aux Mondial », titre le principal quotidien, Dnevni Avaz. « La Bosnie pleure », affirme le site d’information en ligne Klix.ba. « Les Zmajevi [Dragons] ont été pillés, vaincus et éliminés », ajoute ce site qui publie des photos de visages tristes et résignés de supporteurs à travers le pays. « De l’euphorie au désespoir en 90 minutes », titre pour sa part un autre grand quotidien, Oslobodenje. « Le Nigeria célèbre une victoire méritée », ajoute-t-il toutefois.

La Bosnie, nation indépendante depuis 1991, s’était qualifiée pour la première fois à un tournoi international. Elle est éjectée de la course avant même le troisième et dernier match de poule qu’elle doit disputer le 25 juin contre l’Iran.

Posted by on Jun 22 2014. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17


Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.