Pourquoi Luis Suarez, suspendu quatre mois, va continuer à mordre



La star uruguayenne Luis Suarez, l’un des meilleurs attaquants du monde, a été sanctionné jeudi de neuf matches internationaux de suspension et quatre mois en club. Une sanction lourde après qu’il a mordu l’Italien Giorgio Cheillini en plein match mardi.

Il n’en était pas à son coup d’essai : Luis Suarez avait déjà mordu sous les maillots de l’Ajax Amsterdam puis de Liverpool. Et il y a toutes les chances pour que ça recommence, bien que cette pathologie soit très rare chez les adultes.Regardez ce que disent plusieurs psychologues interrogés mercredi par nos confrères. Jean-Michel Huet, psychologue à Paris, sur LeFigaro.fr :

« Pour que Suarez suive un traitement, il faudrait d’abord qu’il se rende compte de la portée de son geste. […] Ce qui est inquiétant c’est que les dirigeants des clubs ou des équipes nationales ou l’entourage du joueur n’ont rien fait pour éviter cette récidive. »

Le docteur Corinne Reed, psychologue australienne interrogée par l’agence Reuters :

« Il serait important de vérifier s’il pense que son attitude est justifiée ou acceptable. Si c’est le cas, et si cet avis est partagé par ses coéquipiers ou ses entraîneurs, explicitement ou implicitement, alors il y a peu de chances qu’il change. »

Selon l’Uruguay, c’est un trucage Photoshop

Maintenant, observons les réactions des coéquipiers et dirigeants de Luis Suarez.

Pour Diego Lugano, son capitaine en équipe nationale, Chiellini, la victime, est une pleureuse : « En tant qu’homme, il m’a totalement déçu. » ;
pour le sélectionneur Oscar Tabarez, Suarez « fait l’objet d’animosité et est persécuté pour ce qu’il a fait auparavant » ;
surtout, Luis Suarez vient de recevoir le plus important des soutiens : celui du président uruguayen José Mujica, qui a de gros problèmes de vue.
« Moi, je ne l’ai vu mordre personne, mais ils se donnent des coups de pied et des coups très forts. Et ils les encaissent. »

Mujica avait déjà volé au secours de la star nationale après les accusations de racisme dont il avait fait l’objet en 2012, pour des propos tenus envers Patrice Evra.

Quant à la Fédération uruguayenne, elle affirme que les images des morsures sur l’épaule de Chiellini ont été… photoshopées.

Pour notre part, nous aurons tendance à faire confiance au photographe de l’agence AP (Associated press).

Avec tous les soutiens dont il bénéficie, il y a très peu de chances pour que Suarez commence à suivre un traitement pour sa pathologie – pas si grave après tout, il n’a blessé personne, c’est juste un peu étrange.

On devrait donc revoir Luis Suarez mordre d’ici la fin de sa carrière. Mais pas avant fin octobre.

Posted by on Jun 27 2014. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.