A la Clarisse House… Navin Ramgoolam : « La Dream Team c’est moi et Paul Bérenger à la tête du pays »



Aucun détail sur la date de la tenue des élections. Mais il faut dire que les leaders du PTr et du MMM ont été très convaincants hier lors de leurs conférences de presse conjointe à la Clarisse House. « La Dream Team c’est moi et Paul Bérenger à la tête du pays », a-t-il martelé. Ils ont surtout tenu à rassurer vis-à-vis de la méfiance. Paul Bérenger allant même jusqu’à dire qu’il « était peut-être trop exigeant en 1995 ». L’alliance PTR-MMM s’est aujourd’hui débarrassée d’une formule 35-25 pour une formule plus juste de 30-30 avec un meilleur équilibre de pouvoir entre deux hommes à la tête du gouvernement et du pays. « Nous avons muri, grandi par l’expérience et la sincérité », a fait ressortir le leader de l’Opposition. Le Premier ministre affirme lui qu’il a des engagements internationaux à respecter et décidera par la suite du calendrier politique.

« C’est un accord qui écoule d’une vision commune pour l’avenir du pays qui nous permettra de passer à une deuxième étape de notre développement. C’est un accord global qui ne concerne pas seulement la réforme électorale. C’est le programme et l’action du gouvernement », explique d’emblée le Premier ministre.

Réformes électorales
Le Dr Navin Ramgoolam explique que les 20 circonscriptions et leurs délimitations actuelles seront maintenues avec 3 députés par circonscriptions. Rodrigues aura droit à un député additionnel élu directement aux suffrages universels. L’introduction d’une dose de proportionnelle, englobant le Best Loser System, est prévu pour élire 20 membres additionnels avec un seuil d’éligibilité de 10%. Une ou deux liste de Party List sont prévues. « Le double candidacy sera accepté. Un tiers d’élus devront être du sexe opposé », explique le Dr Ramgoolam

Réformes constitutionnelles
Nous passerons ainsi d’un système westministérien à la deuxième république avec un rééquilibrage des pouvoirs additionnels pour le président. Ainsi le Chef de l’Etat et son adjoint, le vice-président, seront élus aux suffrages universels pour 7 ans.

Ainsi le Président pourra présider le conseil des ministres quand cela s’avère nécessaire. Il pourra également donner ses recommandations au Premier ministre pour la nomination ou la révocation des ministres. Il sera responsable de la politique étrangère et pourra aussi s’adresser au Parlement. Le Chef de l’Etat devra être consulté pour une série de nomination comme : celle du commissaire de police avec la Disciplined Forces Services Commission, le Secrétaire du Cabinet, les Seniors Chief Executive, le Financial Secretary-en consultation avec la Public Services Commission. D’autres institutions comme le gouverneur de la Banque de Maurice et son adjoint, la MBC, la Serious Fraude Office et le Directeur. Sur ces deux dernières institutions, l’avis du leader de l’opposition sera recherché. Les boards et les institutions publiques seront nommés après consultations entre le Président et le Premier Council.

Alliance électorale
Le MMM et le PTR disposeront chacun de 30 candidats et chaque parti devra être représenté dans toutes les circonscriptions. Une fois les élections terminés, Navin Ramgoolam sera le Premier ministre et Paul Bérenger sera le Deputy Prime Minister(DPM). Les postes de No 3 et No 4 reviendront respectivement au PTr et au MMM. Après la transition qui devra être courte, Navin Ramgoolam et Jayen Cuttaree seront respectivement candidats au poste de Président et de Vice-président de la République. De ce fait, Paul Bérenger sera alors Premier ministre. Il aura comme DPM un élu. Tandis que les postes de No 3 et o 4 du gouvernement seront alloués au MMM et au PTR respectivement. Le Speaker reviendra à une femme du MMM tandis que le Chief Whip sera également un mauve. Par contre le poste de Deputy Speaker, de l’Attorney General, du ministre de l’Economie, des Finances et des Services Financiers. L’équipe gouvernementale sera composée de 24 ministres, avec 12 membres du Ptr et 12 du MMM, plus le PM.

Gestion des crises
Il y a aura un comité permanent de la coalition pour assurer la mise en application du programme et aussi gérer les crises qui surgiront de temps en temps Cela va apporte un nouveau palier du développement économique, sociale, et environnementale. Par ailleurs, les trois experts britanniques qui enquêteront sur les courses hippiques sont connus. «

« Le PTr et le MMM sont en train d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire politique pour la construction de l’histoire moderne du pays. La réforme électorale et constitutionnelle marqueront la plus grande transformation du pays. Cet accord va consolider l’unité nationale d’un pays arc-en-ciel. Ce sera un gouvernement stable et fort qui va approfondir la démocratie et offrir une meilleure reconnaissance de notre diversité culturelle. C’est un partage équilibré qui va relever les défis du prochain siècle avec deux leader qui font l’effort pour l’unité», a conclu le Premier ministre.

Paul Bérenger : « Approfondir et consolider la démocratie, c’est notre engagement solonnel»

De son côté Paul Bérenger a soutenu que c’est le 20 septembre que l’accord sera signé entre les deux parties. Une semaine après la ratification par l’Assemblée de délégués du MMM. «Ce n’est pas une question d’intérêt personnel. Nous nous sommes réunis d’abord pour approfondir et consolider la démocratie. C’est notre engagement solonnel Personne n’a rien à craindre d’un 60-0. Il n’y aura pas d’arrogance et nous allons respecter les autres formations politiques », expliquer le leader mauve.

Le projet de société
Il ajoute qu’un comité travail sur les détails du programme gouvernemental. Le premier objectif sera de faire de notre pays un modèle de démocratie et d’unité. La réforme électorale viendra consolider la démocratie, mais aussi un combat sans relâche conter la fraude et la corruption. Sur le plan du développement économique, cela ira de phase avec une accélération du programme de justice sociale pour lutter contre la pauvreté, les inégalité et accéléré notre passage à un « high income économie. Tous se fera dans le respect mutuel. « Nous voulons faire de notre pays un modèle pour laisser en héritage à la jeune génération de demain. Ce sera difficile au niveau des partages de tickets ou de l’attribution de responsabilité ministériels dans chaque camp. Toutefois il faut mettre le pays avant tous. Les mots clés sont le travail d’équipe », explique le leader de l’Opposition qui gardera cette fonction pour quelques temps encore. Il s’est dit inspirer par le modèle de cohabitation du Cap Vert.

Posted by on Sep 6 2014. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.