Serena Williams : «Jamais je n’aurais imaginé»



Avec son dix-huitième titre en Grand Chelem – le 6e à l’US Open – conquis dimanche aux dépens de Caroline Wozniacki (6-3, 6-3), Serena Williams a rejoint Chris Evert et Martina Navratilova et elle avait presque peine à y croire.

«Serena Williams, vous n’avez jamais perdu plus de trois jeux par set de tout l’US Open et pourtant vous avez semblé toujours très excitée par vos victoires…

Aucun des matches n’a été facile vous savez. Même aujourd’hui. Si j’avais perdu ce dernier jeu, j’aurais dû servir pour le match, or Caroline jouait de mieux en mieux. Elle commençait à retourner vraiment bien puis à servir bien aussi. D’ailleurs, les points étaient de plus en plus longs et on devait courir de tous les côtés toutes les deux. Donc ce n’était vraiment pas facile.

Avez-vous développé votre meilleur tennis en finale ?
Je pense avoir bien joué, vraiment. J’ai réussi à traverser le match malgré toute la pression, les attentes et tout ce qui a pu se passer. Donc en prenant tout ça en compte, je confirme que j’ai pas mal joué.

«Je n’aurais jamais imaginé que mon nom soit cité avec ceux de Chris Evert et Martina Navratilova»

Ce 18e Grand Chelem, cela représente quoi pour vous ?
Ça veut dire beaucoup ! Je n’aurais jamais imaginé que mon nom soit cité avec ceux de Chris Evert et Martina Navratilova parce que j’étais juste une gamine avec un rêve et une raquette. Vraiment, jamais je n’aurais imaginé.

Avant la compétition, vous aviez atténué l’importance de devoir remporter un Grand Chelem au moins cette année. Et maintenant que vous avez gagné ?

Ça fait du bien ! Franchement, je ne pensais pas du tout pouvoir gagner un Grand Chelem cette année et j’avais même dit que je me tenais prête pour la saison prochaine. Bon oublions ça, je me sens gênée (rire). Je me sens juste très très honorée et je me sens tellement bien. J’en perds presque mes mots. Mais je suis très reconnaissante d’avoir gagné un Grand Chelem cette année.

«Je me suis dit que peut-être je devrais essayer quelque chose d’autre»

Pouvez-vous revenir sur la période qui a suivi Wimbledon (elle avait abandonné lors du double avec sa sœur, Venus, désorientée et ne pouvant plus servir) ?

Après Wimbledon, j’étais terriblement déçue… Déçue parce que j’avais bossé si dur. Je passais six heures par jour sur le terrain à m’entraîner encore et encore, non-stop. Après ça, je me suis dit que je ne devrais pas en faire autant parce que les résultats ne venaient pas. Je me suis dit que peut-être je devrais essayer quelque chose d’autre. Alors je suis partie pour une semaine et demie et je me suis moins entraînée. J’ai tapé la balle tous les jours mais moins longtemps. Et là, j’ai réalisé que j’avais juste besoin d’être plus relax, que je m’étais mis trop de pression.

En plus des trois millions de dollars au vainqueur, vous avez gagné le bonus de un million pour avoir remporté les US Open Series. Qu’allez-vous faire de tout cet argent ?

Comme je le dis toujours, il y a un oncle très gentil que j’aime beaucoup… Son nom est Oncle Sam et je crois que je vais lui en donner une bonne partie (rire).»

Posted by on Sep 8 2014. Filed under En Direct, Featured, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.