SAJ : « C’est une alliance pour le peuple et pour le pays »…L’introduction du minimum vital est le cheval de bataille



« C’est une alliance avec le people »- C’est ainsi que le leader de l’alliance MSM-PMSD-Muvman Libérateur, Sir Anerood Jugnauth a présenté cet accord électoral à la presse et à la population. 36 tickets iront au MSM contre 24 au bloc PMSD/ML. SAJ postule pour le poste de Premier ministre tandis que Xavier Luc Duval sera le Deputy Prime Minister. Le poste de Président reviendra à un membre de la communauté musulmane du bloc PMSD/ML.

Dans son intervention Sir Anerood Jugnauth a rappelé les années de braise quand il était devenu chef du gouvernement pour la première fois en 1982. C’était un pays en berne et il voulait réduire l’écart entre la ville et la campagne. Or selon lui, le pays a connu un pourrissement sous Navin Ramgoolam. «La misère est partout. Le chômage bat son plein et frappe chaque famille, le law and order n’existe plus et jamais la fraude et la corruption n’a été autant avec les scandales. Il n’y a pas d’avenir pour la jeunesse. C’est face à cette situation que j’avais accepté de quitter la présidence, à la demande de Paul Bérenger, pour venir sauver le pays. Il m’avait dit qu’on ne peut pas laisser le pays couler. Paul s’est sauvé devant ses responsabilités mais moi je continue », a-t-il affirmé.

Selon lui, la majorité de la population exige le départ de Navin Ramgoolam et de son régime. « Paul Bérenger ne m’a pas seulement trahi mais aussi la population et les militants. J’ai la conviction pour continuer parce que je crois dans l’espoir que j’ai pour l’avenir du peuple et du pays. Nous ne cherchons pas à partager le gâteau et le pouvoir entre nous . Aujourd’hui je suis devant mon pays. C’est une alliance pour le peuple et pour le pays », a-t-il martelé.

L’ex-président estime qu’il y a un sentiment de révolte dans la population qui s’est appauvri et qui désire un changement. Ceux-là qui veulent sanctionner Navin Ramgoolam et la trahison de Paul Bérenger.

L’alliance Lepep mise sur une série de priorités qui doivent être prise dans le 3 mois suivantes une éventuelles prises de pouvoir. Parmi des mesuers immédiates

(i) les speed caméras, le permis à point et les excès de vitesse. Sur lequel le gouvernement a mal agi envers la population.
(ii) La carte d’identité nationale- Avec la possibilité de rectifier et de faire un nouveau.
(iii) Law and Order- rétablir la situation pour permettre à la population de vivre en paix.

Parmi les autres chantiers à termes durant les six mois suivant un éventuel arrivé au gouvernement, on y retrouve : (a) la lutte contre la pauvreté, (b) l’introduction d’un minimum vital, (c) tacler le problème du chômage, (d) régler la question de la sécurité publique, (e) donner la liberté d’action à la police, (f) instituer une commission d’enquête et mater la mafia de la drogue, (g) combattre la fraude, la corruption et les cover-up, (h) égalité devant le traitement devant la justice et la loi, (i) la transparence et le principe d’accountability tout en éliminant le gaspillage, (j) rétablir une vraie démocratie.
SAJ explique que l’alliance Lepep va promouvoir l’introduction d’une vraie télévision privé et assurer la liberté de la presse de même que rendre publique la Freedom of Infromation Act. Cette coalition veut aussi mettre fin aux interférences politiques.

« Nous allons stopper les braderies des plages publiques mais aussi cette invasion des étrangers qui achète les propriétés à Maurice. L’écologie et le développement durable sont importants. Nous voulons d’une économie solide pour en finir avec la pauvreté et l’endettement. Avec une culture de travail et de discipline, le pays fera des progrès ».

SAJ souhaite que Vishnu Lucthmeeraidoo s’occupe du porte-feuille des Finances. Il affirme que la sortie de Vassant Bunwaree comporte des points pertinents tout en fustigeant le président de la République qui s’adonne à la politique. Il rappelle la campagne communale qu’il a eu à subir lors de l’accession de Paul Bérenger au poste de premier ministre.

XLD : « Notre priorité c’est la bataille pour un salaire minimum et le logement sociale »
Xavier Luc Duval, leader du PMSD, a expliqué qu’il y a une convergence entre les composantes de cette alliance. C’est l’intérêt du pays qui primera. Il a souligné qu’ils feront l’introduction du salaire minimum leur cheval de bataille. Il lance un appel aux indécis à se rallier derrière l’alliance Lepep. « L’alliance a été conçu pour être un gouvernement de partage avec l’équilibre, l’équité, le fair-play et unité nationale. C’est un gouvernement de l’égalité de chances », a annoncé le leader bleu qui déplore que le ministère de l’Intégration Sociale ait baissé les bras face à la pauvreté. « Il y a eu des profondes divergences entre nous et le parti travailliste. Nous sommes en train de perdre la bataille contre la pauvreté. Notre priorité c’est la bataille pour un salaire minimum et le logement sociale. En termes de nomination, nous voulons mettre the right man in the right place », a-t-il fait ressortir tout en réclamant un engagement pour la jeunesse

Ivan Collendavelloo : « L’émotion n’efface pas la trahison »
Le leader du Muvman Libérateur affirme qu’il faut tout faire pour empêcher le Parti Travailliste de retourner au pouvoir. « Le MMM a mordu à l’hameçon sans appât du Parti Travailliste. La masse de la population rejette l’alliance PTR-MMM avec ses trahison et les transfuges du MMM dans l’alliance de la Clarisse House », explique Ivan Collendavelloo. Il a dénoncé le langage « agressif, ordurier, et violente » de l’alliance rouge mauve vis-à-vis des militants et de la presse. « C’est un signe de panique. Mais nous invitons les militants à ne pas céder à la provocation. Le ML est satisfait du nombre de régionales mauves qui ont basculé chez nous. D’autres vont suivre. Car on a empêché les militants de s’exprimer lors de l’Assemblée des délégués en choisissant uniquement. L’émotion n’efface pas la trahison ».

Pravind Jugnauth : « C’était le vœu de la population »
Pour le leader du MSM, l’alliance Lepep est un véritable rempart contre la dictature. « Les discussions ont été franches pour adresser le problème de la société et établir nos priorités devant ce constat économique et sociale accablant. Nos préoccupations sont celles de la population », a déclaré le leader du parti du Sun Trust. Il a salué la vision de Xavier Luc Duval qui a occupé plusieurs postes de responsabilités et Ivan Collendavelloo dont on connaît la sincérité. « Nous prenons un chemin droite pour mettre de l’ordre dans nos institutions et façonne le destin du pays. Notre engagement c’est de conduire le pays vers un deuxième miracle économique. L’alliance Lepep est avec le peuple et pour le peuple. Je fais confiance à la population ».

Posted by on Sep 29 2014. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.