Angleterre – Premier League – J29 – Swansea/Liverpool (0-1) Liverpool sort indemne du piège gallois



Courageux et opportunistes, les Reds viennent à bout de Swansea, au terme d’une joute marquée par son intensité plus que par sa finesse technique. Liverpool revient ainsi à deux points d’une place dans le Big Four et à trois du podium.

Comme libéré d’un poids encore trop écrasant pour lui, Jordan Henderson court à grandes enjambées vers le parcage away du Liberty Stadium. Globalement mauvais pendant une heure, le milieu anglais aura attendu l’entrée et le passage de brassard à Steven Gerrard pour retrouver son football. Et c’est bien lui qui permet à Liverpool de s’imposer en terres galloises en débloquant une situation pourtant mal embarquée, après une première mi-temps fade.
Bafétimbi, tous crocs dehors

De retour sur les terres qui l’ont révélé, Brendan Rodgers ne change pas une formule qui fonctionne et aligne son 3-4-3 ordinaire. Côté Swans, la Panthère tricolore est alignée, avec Sigurdsson et Routledge en soutien. D’entrée de match, l’esprit britannique se ressent, et les taquets s’enchaînent. Le premier frisson de la rencontre est justement apporté par Gomis (oui oui, c’est possible !), qui mystifie Can d’un grand pont sur contre-attaque. Louée pour sa solidité défensive depuis plusieurs semaines, la formation liverpuldienne semble aussi sereine qu’Anthony Réveillère face à Alessandro Mancini un soir de mars 2007. Les erreurs s’enchaînent, mais Bafé’ Gomis, par deux fois, échouera dans la surface de Simon Mignolet. Les Reds commencent à se réveiller à l’approche de la demi-heure de jeu, alors que Coutinho est tout près de réaliser sa désormais classique « crochet intérieur – frappe enroulée en lucarne opposée ». Dans les gants de Fabiański. Dans l’action qui suit, la Panthère, toujours en feu, envoie sa frappe dans le petit filet du gardien belge, qui bloque parfaitement d’une main ferme. Les hommes de Garry Monk sont définitivement mieux entrés dans cette partie, où Liverpool émerge seulement par les fulgurances individuelles de son trio offensif. Pour preuve, le meilleur Rouge s’habille de noir, en la personne de Mignolet, qui s’envole une nouvelle fois pour sortir la patate de Sigurdsson. Roger East renvoie les 22 bonshommes au vestiaire après une première mi-temps largement dominée par des Swans bien plus appliqués et entreprenants que leurs adversaires.
Remontage de bretelles durant la pause

Gomis souhaite indéniablement être le champion de la soirée, à tel point que le Français rate l’entame de la seconde mi-temps, histoire d’avoir l’air cool. S’il retourne sur le pré avec la banane et des excuses, l’ambiance décontractée ne plaît pas à tout le monde, et Moreno écope de la troisième biscotte du match – toutes pour les Reds. En revanche, cet excès d’engagement symbolise parfaitement le changement de visage de Liverpool, sûrement remobilisé par Brendan Rodgers durant le break, notamment pour Raheem Sterling qui mange enfin son couloir droit. D’ailleurs, les vice-champions d’Angleterre allument les premières mèches, et Coutinho oblige le portier du club gallois à la parade, après un joli mouvement collectif. Il était temps ! Puis vient le grand moment, celui où Steven Gerrard fait son retour après plus d’un mois passé hors des terrains, remplaçant ainsi Alberto Moreno. Dans la foulée, Joe Allen manque de punir son club formateur, mais Fabiański est vigilant. L’entrée du Captain stabilise le milieu des Reds, tout en lui conférant plus de confiance. À la suite d’une relance de Škrtel dans l’axe, Sturridge dévie habilement en profondeur pour Henderson plus vif que tout le monde. Taclé in extremis aux 20 mètres, l’Anglais s’arrache et provoque la chance pour envoyer le cuir dans les buts du gardien de Swansea (0-1, 68e). L’ouverture du score reflète absolument la domination de Liverpool depuis la 45e minute. Dès lors, L’pool domine complètement des Swans submergés, qui regardent, sans pouvoir agir, la merveille d’enroulée de Coutinho passer juste au-dessus de leurs cages. Les coéquipiers de Shelvey n’existent plus, pendant que Sakho et consorts se mettent à pratiquer le jeu qui leur permit de remonter au classement, tout en pressing et combinaisons bien senties. Le You’ll Never Walk Alone retentit au pays de Galles, saluant une performance courageuse des Reds. De fait, Mignolet enchaîne une sixième clean sheet consécutive en championnat, alors que Swansea manque de chiper la 8e place à Stoke City. Avec les succès de leurs deux concurrents directs Manchester United et Arsenal, les Reds n’avaient aucunement le droit à l’erreur. Objectif rempli, avec ce cinquième succès de rang en championnat (0-1).

Posted by on Mar 17 2015. Filed under Featured, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.