Elections départementales 2015: Un score historique du FN sans être aussi élevé qu’attendu



«On n’est pas déçus», martelait Florian Philippot, le n°2 du FN, sur le plateau de France 2, juste après que les premiers résultats étaient connus. Avec un score estimé entre 24,5% et 26,3%, le FN n’est pas «le premier parti de France» comme il l’espérait et obtient finalement un score assez décevant par rapport aux 30% promis par les sondages. Et avoir loupé cette pole position semble avoir douché l’ambiance au siège du parti.

Manuel Valls, le premier, a appuyé là où ça fait mal peu après 20 heures. «L’extrême droite, même si elle est trop haute, n’est pas la première formation politique de France», a-t-il insisté. «Je m’en félicite parce que je me suis personnellement engagé», a-t-il ajouté, appelant «tous les républicains à faire barrage à l’extrême droite». L’UMP Brice Hortefeux notait lui aussi que ce dimanche soir «le FN n’est pas le premier parti de France».

Déjà six binômes élus
Pourtant, paradoxalement, ce score est d’ores est déjà historique pour le FN: c’est son meilleur résultat à une élection locale. «Sans implantation locale préalable, avec un seul sortant, le FN réussit l’exploit de dépasser à une élection locale le résultat des élections européennes (24,85%)», s’est félicité Marine Le Pen depuis son QG. La présidente du FN a surtout mis en avant le fait que ce résultat entérine la tripolarisation de la vie politique française. «Briser cette bipolarisation est un exploit», a-t-elle également lancé.

Marine Le Pen ironise
Interrogé sur le sujet sur iTELE, le député frontiste Gilbert Collard s’est agacé: «Tout ce qui permet de dire qu’on n’est pas premier fait plaisir, mais moi je suis content de constater que par rapport aux européennes, on a progressé.» Et cette affirmation est indéniable: aux dernières cantonales, le FN avait obtenu 15,21% des voix. S’il n’a obtenu qu’un seul élu en 2011, dimanche soir, il a déjà six binômes élus au premier tour ce dimanche soir. «Seuls, nous faisons notre meilleur score historique», a insisté Florian Phillipot.

Interrogée par Le Monde, Marine Le Pen a tenu à mettre les points sur les i: «Que notre score rassure tout le monde, cela montre que notre normalisation est arrivée à un tel point que certains soufflent quand on fait 27 %». Et d’insister: «On fait plus qu’aux européennes ! Aux européennes, on a des têtes d’affiche qui tirent les listes. Là, l’immense majorité de nos candidats sont des inconnus. Et on arrive à consolider un vote national à la proportionnelle. Je n’ai aucune raison d’être déçue ce soir»

Posted by on Mar 23 2015. Filed under Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.