Situation énergétique du pays: Le ministre des utilités publiques mise gros sur le gaz naturel liquéfié



Ivan Collendavelloo réunissait la presse hier pour faire le point sur la situation énergétique dans laquelle se trouve le pays en ce moment. Il n’y a pas de risque de black out mais il risque y avoir des problèmes localisés. « La situation est préoccupante mais péna enn situation de fin du monde… » a-t-il lancé. C’est au début de 2016 qu’on risque avoir quelques problèmes localisés. Les raisons évoquées ; la chaleur, la maintenance des machines des IPPs durant l’entre coupe, entres autre.

Le ministre a d’ailleurs voulu tirer au clair l’affaire concernant le rapport de la Banque mondiale. Il réfute les dires des représentants du Mouvement militant mauricien que ce rapport sur l’avenir énergétique de Maurice a été reçu depuis quatre mois. «Le rapport aurait atterri sur mon bureau le 15 juillet 2015», fait-il ressortir. Il se donne une quinzaine de jours encore avant de rendre public ce document au Parlement.

Parmi les recommandations que fait ce document, il note d’emblée celle de renouveler le Power Purchase Agreement avec Beau Champ, que le gouvernement a déjà effectué depuis deux mois, ainsi que d’accélérer les procédures pour la centrale de St Louis. «L’arsenal légal devra aussi être mis à contribution afin d’éviter toute perte de temps en chemin.»

En ce qu’il s’agit du rapport de l’ex-National Energy Commission préconisant le Liquid Natural Gas (LNG), le ministre affirme qu’une équipe travaille sur la faisabilité de ce projet. Elle a d’ailleurs le soutien du ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo. Des directives ont déjà été données pour qu’on développe Fort William. Dans un premier temps, cette source d’énergie pourra être utilisée dans les transports publics et ensuite pour produire de l’électricité. La CEB met d’ailleurs en place un combined cycle plan technology. Mais le LNG ne pourra être utilisé que dans trois ou quatre ans.

Mesures
Des mesures sont prises en ce moment pour adresser le problème à court et moyen terme.
1. Ainsi, il a été suggéré qu’il faut absolument ajuster le schédule de la maintenance des machines des IPPS.
2. Aussi, il propose un nouveau Power Purchase Agreement avec Beau Champs.
3. Ivan Collendavelloo estime également qu’il faut aller vite avec l’Affaire St Louis.
4. Le Liquid Natural Gas. Ceci est bénéfique non seulement pour l’environnement mais aussi pour l’économie. Avec l’agrandissement du port dans les années avenir, le LNG pourra être stocké dans le port. Ainsi, il souligne que cela pourrait aider à développer une LNG Bunkering à port Louis.

C’est à partir de 2018 que les premiers moteurs de 50 MW qui utiliseront le LNG seront installés et c’est en 2020 que cela prendra fin. Au début le LNG sera utilisé pour le transport public et après pour la production de l’électricité.

Énergies renouvelables

Lors d’un exercice d’appel d’offres, 260 entreprises ont soumis des expressions of interests pour la production de l’énergie renouvelables.

Posted by on Aug 10 2015. Filed under Actualités, Economie, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.