Jean-Marie Le Pen: «C’est moi qui suis le FN»



«C’est moi qui suis le Front national, je suis chez moi au Front national», a lancé vendredi Jean-Marie Le Pen, au lendemain de son exclusion du parti qu’il a cofondé.

«Je suis exclu comme adhérent, pas du tout comme président d’honneur», a aussi souligné Le Pen sur RTL, qualifiant de «mascarade», «guet-apens» et de «simulacre» la décision du bureau exécutif du FN. Selon lui, c’est sa fille Marine qui «commandait de loin au téléphone le peloton d’exécution».

«C’est sale de tuer son papa»

«Elle voulait pas en faire partie parce que ça fait vilain, c’est sale de tuer son papa, alors elle n’a pas tué papa directement, mais elle l’a fait tué par des sbires», a-t-il poursuivi. «Je suis l’objet d’une expulsion théorique, dont je vais demander bien sûr compte à la justice qui, je pense, une fois de plus condamnera Marine Le Pen et la direction du Front national», a-t-il encore dit.

Interrogé sur les initiatives politiques qu’il pourrait prendre dans la perspective des élections régionales, Jean-Marie Le Pen a répondu en être «au stade de la réflexion». «Je reçois beaucoup, beaucoup de témoignages de sympathie navrée, de gens qui se rendent compte que la direction du Front national est en train d’assassiner l’espérance patriotique», a affirmé Le Pen.

Posted by on Aug 21 2015. Filed under Actualités, En Direct. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.