Mauritius Telecom…Maurice, prochain leader du marché global du BPO et des centres d’appels



• L’impulsion donnée par MT va créer l’environnement propice en parfaite adéquation avec la vision du gouvernement

Mauritius Telecom a élaboré une nouvelle stratégie qui sera déterminante dans l’émergence de l’île Maurice comme le leader du marché global du BPO et des centres d’appels.

La compagnie va insuffler un nouveau dynamisme au secteur du BPO et des centres d’appels, contribuer à l’expansion des opérateurs existants et à la création d’emplois mais aussi attirer de nouvelles compagnies étrangères à venir d’implanter dans notre pays. Les effets multiplicateurs des initiatives de Mauritius Telecom devraient se matérialiser dès les prochaines semaines.

Mauritius Telecom va booster la compétitivité des opérateurs BPO et des centres d’appels en leur offrant trois possibilités : des baisses des tarifs des lignes dédiées (Global IP) pouvant aller jusqu’à 60% ou une connexion à l’internet cinq fois plus rapide qu’aujourd’hui ou un mix des deux en fonction des besoins des opérateurs et conforme aux meilleurs standards internationaux.

Ainsi, la location mensuelle d’une ligne dédiée Global IP de Mbps par exemple, baissera de manière substantielle de Rs 67 200 à Rs 28 350. La vitesse de connexion d’un opérateur qui est actuellement de 4 Mbps passera à 20 Mbps, soit 5 fois plus et cela sans aucun frais additionnel.
Ces mesures prendront effet dans quelques semaines selon les souhaits des clients et leur mise en œuvre s’appuiera sur l’étroite collaboration que MT a développée avec ses partenaires.La MT prendra prochainement contact avec tous les opérateurs individuellement afin de leur proposer la solution qui répondra à leurs intérêts.

Avant de mettre l’accent sur le plan ambitieux, le Chief Executive Officer de MT, Sherry Singh, a déclaré qu’en juin dernier, il a eu des sessions de travail avec les associations représentants les opérateurs du secteur BPO et des centres d’appels dont l’OTAM et la MITIA. Il faut dire que cette approche consultante a permis de mieux cerner les principales préoccupations des opérateurs car les coûts d’exploitation n’étaient pas assez compétitifs par rapport aux autres destinations d’externalisation de services. Les tarifs pratiqués par les principaux concurrents de notre pays dans l’offshoring, enter autres, au Maroc, en Tunisie et au Vietnam, ont ensuite été analysés.

Sherry Singh avait promis aux opérateurs du secteur BPO et des centres d’appels que Mauritius Telecom allait venir de l’avant avec des solutions concrètes en l’espace de huit semaines seulement. Or, aujourd’hui la MT a pris la décision de sortir des sentiers battus au niveau de la tarification pour que notre pays émerge comme un leader dans le marché global du BPO et des centres d’appels.

Les nouveau tarifs sont en dessus ou au même niveau que les autres principaux pays concurrents. Pour MT, qui revoit à la baisse ses tarifs pour le secteur BPO et les centres d’appels, c’est un pari sur l’avenir où toutes les parties prenantes seront gagnantes. La compagnie s’attend à ce que les opérateurs actuels augmentent de taille, passent à des paliers supérieurs en termes de rentabilité et de valeur ajoutée, consomment davantage de ses services mais aussi que des nouvelles compagnies internationales se délocalisent vers l’île Maurice et entrent dans ce marché hautement attractif.
Le secteur du BPO et des centres d’appels de l’île Maurice devrait connaître une forte croissance de ses activités. Avec ses perspectives de développement au niveau des technologies de l’information et de la communication, on s’attend à ce que 15 000 nouveaux emplois soient générés d’ici 2019.L’impulsion donnée par MT va créer l’environnement propice en parfaite adéquation avec la vision du gouvernement.

La capacité d’innovation des compagnies sera stimulée, permettant une montée en gamme du BPO mauricien vers des services à plus forte valeur ajoutée comme par exemple le ‘Big Data’, le développement des logiciels et des apps, la télémédecine, qui ouvriront des opportunités d’emploi aux jeunes mauriciens.

De ce fait, notre pays entrera ainsi dans le club fermé des destinations ‘offshoring’ reconnues à travers le monde.

Posted by on Aug 28 2015. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Sci-Tech. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.