Mario Nobin: «La police maîtrise la situation à 100»



Menaces terroristes: «La situation est sous contrôle», dit le CP

«La police maîtrise la situation à 100%. Il n’y a pas lieu de se laisser gagner par la peur.» Le commissaire de police, Mario Nobin, a animé une conférence de presse aux Casernes centrales, le vendredi 22 janvier. Cela, après que le Prime Minister’s Office a reçu un courriel anonyme évoquant un acte terroriste qui devait se produire à Maurice, vendredi.

Selon Mario Nobin, la police est mobilisée sur le terrain. La vigilance est ainsi de mise, avec des road checks notamment. Et un appel est lancé aux membres du public de signaler tout mouvement suspect, en appelant le 148. «La situation est sous contrôle, il n’y a pas lieu de paniquer», a tenu à rassurer le commissaire de police. «D’ailleurs, des mesures de précaution ont été prises chez nous à tous les niveaux après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris», explique-t-il.

Les services d’Interpol, indique le CP, ont déjà été alertés et qu’il n’y a aucune information jusqu’ici selon laquelle l’île Maurice fait l’objet de menaces terroristes.

Une enquête a été ouverte afin notamment de retracer l’origine du courriel. C’est une affaire prise très au sérieux par les autorités mauriciennes. Le Bureau du Premier ministre a reçu un e-mail contenant des « menaces terroristes ». Tôt jeudi matin, le patron de la National Security Service qui est en même temps le responsable de la cellule antiterroriste, Lockhdev Hoolash, et le surintendant de police Lilram Deal, se sont rendus dans les locaux du CCID.

Le nom d’Ismaël Sundrun est mentionné comme étant l’auteur de cet e-mail. On ignore à ce stade de l’enquête s’il s’agit de l’œuvre d’un plaisantin, ou c’est Ismaël Sundrun lui-même qui est l’auteur de cet e-mail.

Ismaël Sundrun est ce Mauricien parti à l’étranger et qui avait publié une vidéo de propagande sur internet fin 2015 appelant les Mauriciens à rejoindre l’organisation État islamique. On peut lire dans cet e-mail que les menaces vont être exécutées vendredi 22 janvier dans plusieurs endroits sensibles à l’île Maurice.

L’auteur affirme que l’île Maurice paiera pour ce qui a été dit sur lui et sa famille. Et d’ajouter qu’il n’y a pas lieu de le retracer, car l’adresse IP, à partir de laquelle l’e-mail a été envoyé, a été manipulée. Il affirme qu’il se trouve dans un camp de l’organisation État islamique. La police mauricienne traite cette affaire avec le sérieux voulu, affirme-t-on au Bureau du Premier ministre.

Posted by on Jan 22 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.