Rapport Ntan…les réactions …Dawood Rawat : « Le gouvernement de la République Mauricienne démontre à nouveau qu’elle se moque de la vérité »



« Un rapport manipulé, partial, et censuré de la Banque de Maurice », affirme le leader de l’Opposition et du MMM Paul Bérenger en conférence de presse samedi matin 30 janvier.
Paul Bérenger commentait le rapport de la firme singapourienne nTan Corporate sur l’affaire BAI rendu public vendredi 29 janvier par la Banque de Maurice.

« Je le dis carrément : le rapport nTan est un rapport manipulé et de parti pris. C’est un rapport censuré. “Kan ou get rapor la mem sak paz, bann nom ek somme d’argent censurer à mort”. Je le redis : c’est un rapport manipulé et de parti pris », estime Paul Bérenger.

Paul Bérenger réclame en tant que leader de l’Opposition que le rapport intérimaire et le rapport complet soient rendus publics. Il déplore aussi que le rapport nTan n’ait pu dire explicitement s’il y a eu Ponzi Scheme ou non dans l’affaire BAI.

« On a payé nTan des millions de roupies. Finalement, quand la firme donne son rapport, elle n’a même pas pu venir nous dire s’il y a eu un Ponzi Scheme ou non dans l’affaire BAI. “Sa osi li pa fouti dir nou ek nou cash”. Les mots utilisés par nTan : “BAI and Bramer Property Fund we operating Ponzi Like Schemes”. Soit c’est un Ponzi, soit ce n’est pas un Ponzi », déplore Paul Bérenger.
Alan Ganoo : satisfaction du MP
Le Mouvement Patriotique a également commenté le rapport nTAn en montrant leur « satisfaction » qu’il ait été publié, malgré les « nouvelles choquantes » qui y sont citées. Alan Ganoo et son équipe commenteront ultérieurement le rapport après l’avoir plus amplement étudié.

Le député travailliste Shakeel Mohamed, qui est aussi l’avocat de Dawood Rawat, patron de BAI, évoque lui une approche deux poids deux mesures à la Banque de Maurice en mettant l’accent sur le document rendu public qui, selon lui, n’est pas complet.

Le rapport n’établit pas, selon Shakeel Mohamed, qu’il y a eu un Ponzi Scheme de Rs 25 milliards dans l’affaire BAI comme l’avait avancé le Premier ministre.

« Le contenu même du rapport me fait rigoler. J’aurais préféré qu’on joue la transparence. Il est clair que son contenu est sélectif. C’est la raison pour laquelle il y a un “double standard” flagrant qui “freezes my soul”», lance Shakeel Mohamed.

De son côté, Iqbal Rajabally, le premier CEO de la Financial Services Commission (FSC), est d’avis qu’il ne faut pas imposer plus de règlements, mais qu’il faut mettre l’accent sur les valeurs dans le secteur financier.

« Nous pouvons avoir autant de règlements. Mais si nous n’appliquons pas les lois et démontrons que l’application de toutes ces lois se fait dans la transparence et en toute équité, nous ne pourrons pas faire avancer le secteur [financier] », explique Iqbal Rajabally.

Communiqué de Monsieur Dawood Rawat
M. Rawat relève que la Gouvernement de La République Mauricienne démontre à nouveau qu’elle se moque de la vérité et ne procède que par affirmations infondées.

Les conditions de l’expertise, énoncées par les experts eux mêmes en préambule de leur premier travail, le montrent. M. Rawat, comme cela a toujours été le cas, agit quant à lui en professionnel et avec précision.

Ainsi, il a déjà consulté plusieurs experts internationaux de renommée incontestée qui poursuivent leur travail, mais dont les premières conclusions sont radicalement différentes de celles énoncées par nTan.

Ce travail ne sera rendu public qu’une fois terminé et complet. M. Rawat se réserve par ailleurs le droit d’exercer les actions judiciaires qui lui seraient ouvertes contre des experts qui s’écarteraient de la vérité.

Posted by on Jan 31 2016. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.