Les chauffeurs de taxi d’Arsenal obtiennent un Judicial Review contre une décision de l’hôtel Grand Mauritian



Les juges Saheda Peeroo et Nirmala Devat ont ordonné une révision des applications des chauffeurs de taxi d’Arsenal pour une licence pour opérer au Grand Mauritian Hotel à Balaclava.

Selon elles, il existe des possibilités que ces chauffeurs n’aient pas eu « a fair chance » d’être choisis en raison des « flaws shown in the selection exercise ». Les chauffeurs de taxi ont mis l’accent, entre autres, sur le fait que le comité de sélection n’était composé que de deux membres.

Ils ont aussi argué que la vingtaine de chauffeurs de taxi auxquels des licences ont été octroyées n’ont jamais travaillé au Grand Mauritian Hotel, alors qu’eux sont des chauffeurs expérimentés et avaient l’habitude de transporter les touristes de l’hôtel. Ils n’ont jamais eu de reproche.

C’est à la suite d’un communiqué de presse en date du 6 octobre 2007 que les chauffeurs de taxi d’Arsenal ont soumis leurs applications. Le 20 mars 2013, ils ont obtenu la permission de la Cour Suprême de demander une « judicial review »

Posted by on Mar 9 2016. Filed under Actualités, Blog, En Direct, Featured, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.