Marchands Ambulants : jusqu’où ira la contestation et à quand le retour de la raison ?



« Il faut mettre à l’évidence que malgré la réticence des membres du Front Commun des Marchands Ambulants d’aller occuper les sites Immigration et Decaen, plusieurs centaines de marchands ambulants se sont déjà installés et sont ravis d’avoir obtenus une place afin de travailler tranquillement », affirme le responsable de la communication du ministère des Administrations Régionales.

Une bonne majorité des marchands ambulants qui opéraient dans les artères de Port-Louis a été relogée depuis le 18 avril à la place Decaen. Située à la gare Victoria, la place Decaen a été mise à leur disposition pour une période temporaire en attentant la construction des nouvelles gares routières. Si quelques marchands ambulants font toujours de la résistance à la décision des autorités de les reloger, une bonne majorité s’est pliée aux règlements.

Dans les années 1960, le métier de colporteur était très réglementé. Il était interdit de s’adonner à un commerce dans les rues sans un permis émis par la municipalité. Au fil des années, le nombre de colporteurs a augmenté considérablement, les règles ne sont plus respectées et les commerçants occupant les magasins subissent une concurrence déloyale. Qui sont les marchands ambulants? Pourquoi sont-ils résolus à pratiquer ce métier précaire? Éléments de réponse.

Tous les marchands ambulants interrogés sur les raisons les ayant poussés à être colporteurs ont une seule réponse: la nécessité. Il faut souligner que dans les années 1970, Maurice connaissait un marasme économique. Le pays comptait à un moment plusieurs dizaines de milliers de chômeurs. Des Mauriciens n’arrivant pas à se faire embaucher ont alors décidé de devenir colporteurs en attendant de trouver mieux. Certains se sont installés dans les rues de Port-Louis et y sont restés.

D’autres marchands ambulants s’organisent activement pour leur rassemblement du 1er mai. Ce, malgré les arrestations qui continuent pour rassemblement illégal («illegal gathering»). Deux personnalités y ont déjà confirmé leur présence à l’occasion de la Fête du travail.

Rama Valayden et Danielle Selvon, les conseils légaux du front commun des marchands ambulants, seront parmi les orateurs de ce rassemblement. Il aura lieu dans le jardin de Plaine-Verte à 10 heures. Outre les trois avocats, Hydar Ryman a fait savoir que d’autres personnalités politiques et religieuses de tous bords seront présentes et prendront la parole.

Cette rencontre, qui prend de plus en plus l’air d’une plateforme politique, a été décidée à la suite de l’arrestation de Hydar Ryman et deux autres responsables du front commun des marchands ambulants pour rassemblement illégal, mardi. Mercredi, six autres marchands qui étaient au bâtiment NPF, la semaine dernière, ont aussi été arrêtés. D’autres interpellations sont à prévoir. Dans le cadre de cette affaire, la police attend la déposition de Danielle Selvon après une plainte d’«inciting hatred against the government» contre elle.

Posted by on Apr 30 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.