ACCA Budget Breakfast Forum 2016…Le Budget et son impact analysés par des économistes et experts financiers



Souhait pour un mécanisme de « reporting », à période intermédiaire, des réalisations du Budget

Trois experts en économie et en finances ont partagé ce 30 juillet 2016 leur analyse du Budget 2016/2017, au cours du Budget Breakfast Forum organisé par ACCA Mauritius. Devant plus d’une centaine d’invités – des membres de l’ACCA pour la plupart – au Trianon Convention Centre, Pierre Dinan, Wasoudeo Balloo et Pradeep Dursun ont décortiqué les analyses et les propositions présentées la veille par le ministre des Finances et du Développement Economique, Pravind Jugnauth.

Une proposition, approuvée par les intervenants, est de voir la création d’un mécanisme de
« reporting » des réalisations et des progrès faits sur les propositions budgétaires, avant la fin de chaque année financière. Le gouvernement devrait ainsi présenter au pays, chaque six mois par exemple, ce qui a été dépensé et réalisé pour chacun des postes et des projets identifiés dans le Budget.

Pierre Dinan, économiste, a fait part de ses observations sur les principaux chiffres du Budget 2016/2017 et leur impact social. Wasoudeo Balloo, FCCA, ADIT, est Tax Partner de KPMG et a consacré son intervention à la fiscalité et les retombées des mesures du nouveau Budget sur le secteur offshore. Les conséquences sur les entreprises ont été analysées par Pradeep Dursun, Chief Operating Officer de Business Mauritius. Ces experts ont aussi répondu aux questions posées par les invités après les présentations.

Pour Pradeep Dursun, ce Budget contient plusieurs éléments positifs, voire audacieux, même s’ils ne sont pas clairement indiqués. Un maître mot, qui n’a pas été assez relevé selon lui, est « réforme ». En effet, selon le COO de Business Mauritius, le ministre des Finances a fait un aveu de taille : s’il n’y a pas une réforme des lois, des attitudes et des pratiques, les mesures annoncées ne serviront à rien. Sans une telle réforme, peut-on comprendre, les effets des mesures n’atteindront pas nécessairement les entreprises et les citoyens.

Pierre Dinan a exprimé des réserves quant au respect des engagements sur la réduction de la dette publique et au sujet de l’ampleur du volet « social » du dernier Budget notamment. Le pourcentage des ressources consacrées aux aides sociales n’a pas vraiment évolué, mais il y a quelques mesures comme la baisse du gaz ménager, qui visent à aider la population, dit-il. Dans l’ensemble, les chiffres présentés pour ce Budget sont sensiblement les mêmes que l’année précédente et il y a des mesures économiques intéressantes mais qui ne porteront leurs fruits que si certaines conditions sont réalisées, estime l’économiste.

Selon Wasoudeo Balloo, des éléments concernant la réalisation de plusieurs mesures fiscales annoncées doivent encore être définis et le Budget a malheureusement fait l’impasse sur les conséquences de mesures fiscales de l’OCDE. La TVA reste la principale source de revenus d’impôts du gouvernement, souligne-t-il, en rappelant que la République de Maurice conserve une fiscalité attrayante pour les entreprises et les individus – à 15% – en comparaison de moyennes mondiales et surtout des taux de l’OCDE et de l’Union Européenne.

Le Budget Breakfast Forum est organisé chaque année par ACCA Mauritius le lendemain de la présentation du Budget, afin que ses invités puissent bénéficier du point de vue d’experts reconnus, au sujet des principales mesures annoncées et de leur impact économique et social.

Posted by on Aug 2 2016. Filed under Economie, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.