Sylvio Michel élu président de la région sud



Le leader des Verts fraternels, Sylvio Michel, a été récemment élu président de la région sud de la Fédération des verts africains (FEVA), qui réunit des partis politiques verts en Afrique. C’était à l’issue d’un congrès régional pour la région du sud de l’Afrique et de l’océan Indien, tenu du 12 au 14 août dernier au Manisa Hotel, à Flic-en-Flac.

« C’est sur une proposition de Kelvin Kaunda du Zambia Green Party et Deputy Mayor de Lusaka, et fils du premier président de la Zambie, le Dr Kenneth Kaunda, que j’ai été choisi pour présider, pour les quatre ans à venir, le comité de la région sud de l’Afrique de la FEVA. C’est un très grand honneur pour Maurice. D’autant que je vais désormais également siéger au comité exécutif de la FEVA », nous a déclaré Sylvio Michel.

Ce congrès a réuni les représentants des partis verts du Mozambique, de Madagascar, de la Zambie, du Zimbabwe et de Maurice, le pays hôte. Selon le leader des Verts fraternels, son parti politique écologique entre de plain-pied en

Afrique avec son élection. « J’aurai ainsi le devoir le promouvoir la solidarité entre les partis politiques verts de cette partie du monde. La priorité reste toutefois la préparation du congrès de 2017 des Verts globaux, qui se tiendra à Liverpool, en Angleterre, du 30 mars au 2 avril prochains ».

Outre la nomination de Sylvio Michel à la présidence, le nouveau comité de la FEVA pour la région du sud de l’Afrique et de l’océan Indien a comme vice-président Joao Massango (Mozambique), secrétaire-général, Fenosoa Ralandison-Razafindrasoan (Madagascar), Canny Kaeto (Zimbabwe), trésorier, Kelvin Kaunda (Zambie), responsable de communication, Peter Sinkamba (Zambie), et responsable de la Youth & Gender commission, Karine Kathan (Maurice).

Lors du récent congrès au Manisa Hotel, les représentants de chaque parti ont présenté le système et le cadre légal politique de leurs pays respectifs pour identifier les défis à relever et les moyens de participer aux élections. « Il ressort des analyses, débats et échanges d’expériences, bien de points communs, même si les contextes, les structures et les cadres légaux sont évidemment différents », écrit Sylvio Michel dans le rapport de ce congrès.
Ainsi, poursuit-il, la démocratie est bien inscrite dans la constitution et le système légal des cinq pays représentés. « Cependant, dans la réalité, ceux qui sont au pouvoir peuvent s’y maintenir grâce à des lacunes ou dispositions légales, qui réduisent comme une peau de chagrin la notion même de démocratie », souligne-t-il. Est cité dans ce contexte notamment le cas du Mozambique, de la Zambie, de Madagascar et du Rwanda.

« À Maurice, en dépit de sa réputation de pays démocratique, en 48 ans d’indépendance, il n’y a eu que quatre Premiers ministres, dont un qui n’a eu qu’un mandat de deux ans, grâce à un accord conclu dans un cadre bien limité. Depuis 1968, la constitution du pays divise la population en communautés religieuses et/ou ethniques et dans la pratique, le statut de Premier ministre est conditionné par le critère d’ethnie et de caste ; il semblerait qu’il se transmettrait également de père en fils », observe Sylvio Michel dans son rapport, s’agissant de la situation à Maurice.

« Face à de telles situations, les partis verts dont le premier principe de lutte est la non-violence et le respect de la démocratie, ont échangé sur les différents moyens pour surmonter les défis identifiés et promouvoir la démocratie participative », poursuit-il. Parmi ces moyens, les congressistes ont, entre autres, identifié la nécessité de conclure des alliances politiques sur des accords précis. Cela comprend un financement public des campagnes électorales des partis politique sous le contrôle de la Commission électorale et la nécessité pour chaque parti politique de disposer de ses propres moyens de communication. En sus, une réforme de la loi électorale pour des élections libres, transparentes et démocratiques est exigée.

Posted by on Aug 23 2016. Filed under Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.