Me Rama Valayden défendra Me Kailash Trilochun



Il a certes demandé la mise sur pied d’une commission d’enquête sur le paiement, par l’ICTA, de la somme de Rs 19 M à Trilochun. Mais il affirme : « il y a eu complot contre mon client.» C’est en ces termes que Me Rama Valayden s’est exprimé. Le bouillant avocat dont les services ont été retenus par Me Kailash Trilochun n’est pas passé par quatre chemins pour dire ce qu’il pensait de cette affaire. Ce dernier qui se trouve actuellement à l’étranger sera de retour au pays le 3 septembre prochain. Il devrait ainsi s’expliquer au Central CID. Pour rappel, il est soupçonné d’être le commanditaire de l’agression au cutter de Bhanooduth Beeharry, président de l’ICTA. Selon l’avocat du PTr, son client, qui se trouve actuellement à l’étranger, rentrera bel et bien au pays pour laver son honneur.

Selon Me Rama Valayden, qui est membre du Parti travailliste (PTr), si l’enquête est menée comme il se doit, il sera vite établi que Kailash Trilochun n’a rien à voir avec cette affaire. Du reste, déclare-t-il, son client ne connaît pas Désiré Candahoo. Il dit d’ailleurs ne pas comprendre pourquoi ce dernier a communiqué le nom Me Trilochun.

Arrêté par la police dans le cadre de l’enquête sur l’agression au cutter de Bhanoodutt Beeharee, président de l’Information and Communication Technologies Authority (Icta), survenue en pleine rue à Port-Louis le 25 mai, Pascal Roy Collet, 29 ans, a été présenté devant la magistrate Adila Hamuth du tribunal de Port-Louis.

La police ayant objecté à ce qu’il soit en liberté conditionnelle lors de sa comparution mardi après-midi 23 août, Pascal Roy Collet a été reconduit en détention préventive jusqu’au 30 août. Une accusation provisoire de complot a été retenue contre lui. Selon l’acte d’accusation, Pascal Roy Collet aurait ourdi un complot avec son beau-frère Sylvio José Candahoo, un dénommé Christophe et d’autres personnes « to arouse a state of fear upon Bhanoodutt Beeharee ».

L’arrestation de Pascal Roy Collet fait suite à une déposition de son beau-frère Sylvio José Candahoo, arrêté par la police jeudi 18 août, dans laquelle il a avoué avoir agressé le Chairman de l’Icta et a allégué avoir agi sur ordre de l’avocat Me Kailash Trilochun.

L’agression, selon Sylvio José Candahoo, serait liée à une histoire de paiement d’honoraires en retard. Pascal Roy Colette, dans une déclaration à Le Dimanche-L’Hebdo, a nié toute implication dans l’agression de Bhanooduth Beeharee. La police souhaite maintenant vérifier les dires de Sylvio José Candahoo et confronter Kailash Trilochun à ces éléments ; l’avocat n’étant pas au pays et il est prévu qu’il rentre le 27 août.

Me Kailash Trilochun est sous le feu des projecteurs depuis deux semaines, quand son cachet pour représenter l’Icta dans un procès intenté par Emtel a été révélé par le Premier ministre sir Anerood Jugnauth à l’Assemblée nationale. Pour défendre le régulateur dans cette affaire de réclamations de Rs 1,12 milliard, Me Kailash Trilochun a réclamé et obtenu des honoraires de Rs 19 millions.

Posted by on Aug 24 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.