Maurice appelée à jouer un rôle moteur de l’agenda économie océanique en Afrique



Dans le cadre de la conférence ministérielle africaine sur l’économie océanique et le changement climatique, le ministre des Affaires étrangères, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, a présidé ce vendredi 2 septembre à l’hôtel Westin Turtle, Balaclava, un High Level Breakfast Roundtable sur le thème « From COP 21 through COP 22 : Mobilising African Leadership and Investment ». La tenue de cette importante conférence africaine sur l’économie bleue fait suite aux discussions que le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo avait eu au mois de février de cette année à Washington avec le Vice-Président de la Banque mondiale (région Afrique), M. Makhtar Diop. Il y a un fort courant qui se dégage parmi les pays africains de même que les agences de développement présents pour que Maurice prenne le leadership de l’agenda de l’économie bleue en Afrique et faire avancer les dix résolutions prises lors de la conférence.

Le High Level Breakfast Roundtable a vu la participation du ministre de l’Environnement, M. Alain Wong, plusieurs ministres africains et dirigeants d’institutions internationales de développement, dont la Banque mondiale et l’International Finance Corporation.

L’économie bleue, rappelle le Chef de la diplomatie mauricienne, n’a pas toujours reçue l’attention méritée de la communauté internationale dans les discussions sur le dérèglement climatique, y compris lors de la COP 21 à Paris l’année dernière. La conférence ministérielle de Balaclava est venue changer la donne et a fait de cette question un enjeu de taille. Les résolutions de cette conférence ministérielle seront d’un apport considérable à la tenue de la COP 22 au Marrakech, au Maroc, en novembre prochain.

Le Chef de la diplomatie mauricienne a plaidé pour une exploitation judicieuse des ressources marines, soit une activité économique qui tient compte de l’impératif de protéger l’environnement marin. Il a aussi insisté pour des actions rapides et concertées au niveau africain en faveur de la valorisation de l’économie bleue dans le cadre d’une feuille de route. Il y a lieu de mobiliser les dirigeants africains autour de cette question, identifier les programmes d’intervention et trouver les ressources financières et techniques nécessaires pour exécuter les initiatives arrêtées. Le ministre a loué la volonté de la Banque mondiale de mettre à la disposition des pays africains les moyens pour développer l’économie océanique de manière écologiquement durable.

« Le temps presse. Il y nécessité d’agir vite. Nous risquons la mort de l’océan. La mort de l’océan c’est la mort de l’être humain. Il nous faudra agir de manière unie en Afrique et mobiliser les ressources nécessaires avec l’appui des partenaires de développement, la Banque mondiale, notamment », dira le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo.

Maurice mise beaucoup sur les filières marines dans le cadre de sa nouvelle stratégie de croissance. Avec un espace marin de 2,3 kilomètres carrés, Maurice se présente dorénavant comme un Etat océan. Plusieurs opportunités se présentent dont l’exploration des minéraux et l’hydrocarbure en fond marin, la pêche, la transformation industrielle des produits de mer, l’aquaculture, le Deep Ocean Water Applications (DOWA), les énergies des mers, les activités portuaires et le Ocean Knowledge. Maurice, tout comme ses pairs africains, a néanmoins besoin de l’expertise, des technologies et des financements nécessaires pour développer ces activités.

Selon une des principales résolutions prises lors de la conférence ministérielle africaine, les partenaires de développement, en particulier, la Banque mondiale, la FAO et la Banque africaine de développement ont la tâche de présenter à la conférence COP 22 de Marrakech un package d’appui technique et financier destiné à l’économie bleue et l’adaptation des mers et des zones côtières aux conséquences du changement climatique

Posted by on Sep 5 2016. Filed under Economie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.