Heritage City…Pravind Jugnauth met fin à la comédie de la résurrection



…. Par Jimmy Jean-Louis

Il fallait avoir beaucoup de courage et de couilles pour venir de l’avant dire que faire revivre ce méga-projet n’a jamais été à l’ordre du jour des travaux du Conseil des Ministres vendredi. C’est justement ce qu’a fait le leader du MSM, Pravind Jugnauth, lors de la réunion de son bureau politique samedi matin. En véritable patron, il a dû analyser les retombées d’une telle situation et sans doute penser au worst case scenario, par exemple faire face à une élection partielle. Mais Pravind Jugnauth n’est pas homme à se laisser faire. Comme dans l’affaire Yaasin Phorun, il a tranché dans le vif pour empêcher qu’un ennemi de l’Alliance Lepep entre dans la bergerie et dévore nos moutons tout en vivant aux frais de la princesse.

En venant parler de manipulation du communiqué du Conseil des Ministres, il a mis un intrus mal à l’aise en rappelant que c’est lui le boss. Samedi matin à Minority Voice, nous sommes surpris que le projet de Heritage City retourne sur la table. Tout en écrivant au conditionnel, nous attirons l’attention avec ces mots : « il se pourrait que » dans la phrase suivante – «On croyait que le projet avait bénéficié d’un enterrement de première classe mais il se pourrait que le projet soit désormais ressuscité. “Cabinet has agreed to the Heritage City project being revived. A Committee chaired by the Prime Minister would finalise all issues”, c’est ce qu’on pouvait lire à l’issue de la reunion du Conseil des Ministres. » Comme St Thomas, nous voulions voir pour y croire.

On comprend que certains titres de presse se sont sentis mal à l’aise avec ce développement de taille survenus lors du bureau politique du MSM. Selon l’Express.mu« Je suis étonné.» Propos de Pravind Jugnauth, ministre des Finances à l’issue du Bureau politique du MSM tenu ce samedi 10 septembre. Il explique que le second communiqué du Conseil des ministres, qui évoque Heritage City «n’est pas correct». Top FM a lui choisit sa page Facebook pour lancer cette phrase « Heritage City : Pravind Jugnauth démontre son étonnement » avant de mettre en ligne une vidéo.
Sur le site du Défi, on lit-Le leader MSM Pravind Jugnauth se dit « étonné » qu’un communiqué faisant état vendredi 9 septembre des délibérations du Conseil des ministres évoque la relance du projet Heritage City.

Pravind Jugnauth affirme que la décision de « faire revivre » ce projet n’a pas été prise vendredi 9 septembre lors de la réunion du Conseil des ministres. « Je n’étais pas au courant qu’il y avait un “issue”. J’ai appris qu’il y avait un communiqué du Conseil des ministres comme c’est toujours le cas. Par la suite, j’ai appris qu’il y avait un second communiqué faisant mention d’une décision du Conseil des ministres pour faire revivre le projet Heritage City.
« Je dois franchement dire mon étonnement, car ce second communiqué n’est pas correct. Évidemment, je ne peux pas divulguer ce qu’il se passe au Conseil des ministres. Mais je peux confirmer que la décision pour faire revivre ce projet n’a pas été prise », affirme Pravind Jugnauth aux journalistes, qui l’interrogeaient à l’issue du bureau politique MSM au Sun Trust à la mi-journée samedi 10 septembre. Pravind Jugnauth rappelle que le projet Heritage City a été abandonné par le gouvernement et que « la décision que nous avons prise tient toujours bon ». « Lor sa kominike la mo bizin exprim mo étonnement ki manyer inn mett enn zafer koumsa dan kominike alor ki sa desizion la pann pran », affirme Pravind Jugnauth. Le leader du MSM, aussi ministre des Finances, dit ne pas comprendre comment le second communiqué du Conseil des ministres fasse état de la relance du projet Heritage City : « Je dois “find out” d’où vient le problème. » Pravind Jugnauth affirme que ce sujet a été abordé lors de la réunion du bureau politique du MSM.

À une question lui demandant les réactions de son conseiller Gérard Sanspeur et du ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain après le communiqué du Conseil des ministres faisant état de la relance du projet Heritage City, Pravind Jugnauth affirme qu’il faut leur poser la question : « Je ne peux pas répondre à leur place. »
Par contre, la presse dans son ensemble s’est étonnée de voir que le ministre roshi Badhain, d’habitude plus volubile quand il s’agit des critiques ou quand il faut s’expliquer, ait choisit de faire l’intéressant en parlant uniquement de football britannique et des matchs du jour (ndlr : samedi 10 septembre 2016). Tout en refusant de commenter sur ce qui se passe au conseil des ministres.

Mais Pravind Jugnauth a compris que cette affaire est grave et qu’il devra y avoir des sanctions. Il y va même de son leadership, de sa stature et de son primeministership. Le ou les fautifs devront payer. Quelqu’un a tenté de jouer avec son autorité, il s’y est brûlé. Car les réactions n’ont pas manqué.

« Je suis étonné de la teneur du communiqué du Conseil des ministres tel qu’il a paru dans un journal du matin. Je pense que c’est un vocabulaire malencontreux et erroné qui a été utilisé », affirme le vice-Premier ministre et ministre des Utilités Publiques, Ivan Collendavelloo.

Commentant la relance du projet Heritage City, Alan Ganoo, leader du Mouvement Patriotique, déclare que le gouvernement soulève des doutes quant à sa capacité de prendre des décisions et parle d’instabilité au sein du gouvernement. Tandis que Rezistans ek Alternativ évoque l’existence de clans au sein du gouvernement. Le leader de l’Opposition et du MMM a aussi commenté le projet Heritage City. Il parle de « cafouillage » et s’interroge sur l’avenir du projet Metro Express, dont le tracé doit passer par l’endroit où devrait être aménagée Heritage City. Pour Paul Bérenger, « il faut désormais parler de Mirage City ».

Pour lui, le gouvernement est arrivé au summum de son incompétence avec cette décision. Revenant sur le fait que plusieurs ministres avaient démenti cette information, il se demande si les ministres savent de quoi ils discutent. Toujours au sujet du projet, il met plusieurs points techniques du projet. «Kisanla pou finans sa ? L’Inde ? Dubaï ? L’Arabie ? Stree pou revini ? Ki pou arrive l’enquête ICAC et CCID ? Ki pou arrive Sanspeur ?» Selon le leader mauve, «l’incompétence vire au ridicule».

Dans toute cette situation, il a ce rappel sonore du conseiller spécial du ministre des Finances, Gérard Sanspeur sur sa page Facebook : « Qu’est-ce qui sépare une simple idée d’un projet bien pensé?
Nous pouvons tous avoir des millions d’idées par jour, mais l’idée ne peut, à elle seule, conduire à la création de richesse nationale et à la bonne réussite d’un projet.

Un projet est une idée qui a passé le test de la planification, de la faisabilité technique, commerciale et économique ainsi que l’analyse de risques. Un projet bien réfléchi doit pouvoir répondre de façon claire à la question : Quel problème veut-on résoudre ?

C’est donc une chose d’avoir une idée, mais c’en est une autre pour la mettre en œuvre. Cela comprend les études préalables et initiales, la consultation des parties prenantes, l’élaboration du plan d’affaires, la structure organisationnelle nécessaire, et surtout la logique économique qui justifie l’idée.
Donc, c’est facile d’avoir des idées mais difficile de les transformer en projets bien pensés. Toutefois des meilleures pratiques existent dans le domaine de la genèse et gestion de projets. Des outils et des méthodes à utiliser au cours des différentes étapes d’une gestion de projet existent pour ceux qui ne veulent pas se distinguer par leur amateurisme et leur zèle héroïque. »

Les prochaines semaines risquent d’être très longues en politique. Pravind Jugnauth sera en mission en Inde. Son retour promet!

Toujours dans cette affaire, Manraj et Luxconsult interrogés par le CCID
Selon l’Express-Dimanche, le secrétaire financier Dev Manraj ainsi que les responsables de la firme Luxconsult ont été interrogés par le CCID en fin de semaine. Cela, dans le cadre de la déposition faite par Roshi Bhadain contre Gérard Sanspeur, le 18 août. En ce qui concerne le secrétaire financier, il nous revient que celui-ci a été appelé à authentifier le courriel paru dans l’express de la même date. Il s’agit, en fait, d’un e-mail adressé à Dev Manraj et dans lequel Gérard Sanspeur propose que le plan de financement initial pour Heritage City soit adopté. Les enquêteurs sont repartis avec une copie de ce courriel. On a tenté de savoir ce qui est reproché à Luxconsult, mais l’avocat du groupe, Me Antoine Domingue, a déclaré que l’affaire «est entre les mains du CCID» et qu’il ne peut «rien dire de plus».

Posted by on Sep 11 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.