La Honte…Gérard Sanspeur traité comme un vulgaire criminel par le CCID…pourtant il n’est pas sous le coup d’une arrestation



• Badhain et Soodhun vont-ils dénoncer le CCID?…

…Minority Voice dénonce le fait que trois enquêteurs du CCID ont débarqué ce mercredi 14 septembre au domicile de Gérard Sanspeur. Ils comptaient embarquer le bras droit de Pravind Jugnauth pour l’interroger. Ceci fait suite à la déposition du ministre Roshi Bhadain dans le dossier Heritage City. Gérard Sanspeur a insisté pour être accompagné de ses hommes de lois, Me Ravind Chetty Senior Counsel et Maneesh Gobin. C’est une situation honteuse face à l’un des fils du sol le plus compétent actuellement au service de son pays.

Faut-il y voir un règlement de compte politique, un calcul ethno-castéiste ou une simple enquête qui fait perdre à notre République un temps précieux au moment où le pays doit se serrer les coudes sur des dossiers encore plus importants comme les Chagos? Mis au courant de cette situation, Pravind Jugnauth est entrée dans une colère verte en Inde où il se trouve actuellement. Le leader du MSM aurait déploré à son entourage que cette situation est intervenue en son absence au pays. Le rôle d’une radio privé est passé au crible dans cette affaire. Des dommages collatéraux sont à prévoir. Cette affaire a choqué plus d’un. La méthode gestapo utilisé contre ce fin intellectuel intrigue.

On apprend que les Casernes Centrales sont divisées sur la question et l’opération. Aux dernières nouvelles, les éléments du CCID sont rentrés à leur QG en attendant l’arrivée de Gérard Sanspeur. Il semblerait que Gérard Sanspeur ne se déplacera pas aux casernes centrales pour être interrogé. Ses avocats Mes Ravind Chetty, Maneesh Gobin et Raouf Gulbul rencontreront à 13 heures les enquêteurs du Central CID pour prendre connaissance de la nature de la convocation de leur client Gérard Sanspeur. Me Sanjeev Teeluckdharry a offert ses services pour rejoindre l’équipe légale de super conseiller pour dénoncer cette injustice.

A la mi-journée, Me Raouf Gulbul, un des avocats avec Maneesh Gobin et Ravind Chetty, « déplore et dénonce » la descente de police au domicile de leur client Gérard Sanspeur mercredi matin 14 septembre. « La situation est très grave. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé une réunion d’urgence avec le responsable du Central CID l’assistant commissaire de police (ACP) Devanand Reekoye. Nous déplorons et dénonçons le fait que des officiers de police aient débarqué chez un citoyen libre. Nous aurons une réunion de travail avec le responsable du Central CID pour savoir de quoi il s’agit », déclare Me Raouf Gulbul.

À sa sortie du bureau du Central CID, affirme que son client Gérard Sanspeur « n’est pas sous le coup d’une arrestation ». Il a eu la confirmation avec l’ACP Devanand Reekoye. Selon lui, Gérard Sanspeur est libre et est à son bureau à l’Hôtel du gouvernement en ce moment. Me Raouf Gulbul se dit « rassuré » après sa rencontre avec l’ACP Devanand Reekoye qui, dit-il, lui a affirmé qu’il n’y a eu « aucun ordre » pour procéder à l’arrestation de Gérard Sanspeur. Pourquoi cette descente de police au domicile de Gérard Sanspeur ? Me Raouf Gulbul affirme qu’il laisse le soin au Central CID de répondre à cette question.

On verra si cette fois, Roshi Badhain et Showkatally Soodhun auront le même courage pour dénoncer les agissements du CCID à l’égard de Gérard Sanspeur comme ils l’avaient fait pour Shakeel Mohamed.

Posted by on Sep 14 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.