Visite du ministre des Finances du 13 au 18 septembre en Inde… Pravind Jugnauth : « Nouveau chapitre des relations diplomatiques, économiques et culturelles établi entre Maurice et l’Inde »



• Les Etats-Unis et l’Angleterre auraient exercé des pressions sur Maurice sur le dossier Chagos », soutient-il.

• Demande d’aide de 200 millions de dollars avec l’Inde pour la concrétisation des projets d’infrastructures

« Ma visite du 13 au 18 septembre en Inde qui a été une réussite totale sur tous les plans augure des relations personnelles avec le Premier ministre, Narendra Modi. C’est un nouveau chapitre de relations diplomatiques, économiques et culturelles qui est s’ouvre entre Maurice et la Grande péninsule. Je me sens très honoré que le Premier ministre de l’Inde m’a reçu malgré qu’il avait un calendrier très chargé ». C’est ce que soutient le ministre des Finances et du Développement économique, Pravind Jugnauth. Il a, lors d’une conférence de presse, tenue lundi à l’Hôtel du Gouvernement, abordé plusieurs d’actualités, dont le projet de Metro Express, le Double Tax Treaty Avoidance (DTTA) et le dossier Chagos.

Prvaind Jugnauth a, en présence du secrétaire financier, Dev Manraj, et le Managing Director du Board of Investment (BOI), déclaré qu’il a demandé une aide financière de l’île Maurice à hauteur de 200 millions de dollars américains (environ Rs 8 milliards) pour réaliser plusieurs projets importants dans le secteur de portuaire. « Si l’Inde accède à cette demande, l’aide financière
qu’elle accordera à l’île Maurice passera de Rs 12,7 milliards à Rs 20 milliards », a-t-il dit.
Dans un autre ordre d’idées, le ministre des Finances a laissé entendre que : «Pour étayer ses dires à l’effet que l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam, n’a jamais cru dans le projet Light Rail, Metro Express ou n’importe quelle genre de métro, il n’y a qu’à voir la réponse que son gouvernement a donnée à la Private Notice Question (PNQ) de Paul Bérenger avant 2010 ».

Dans le même souffle, il a rappelé que l’ex-ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, avait dit de façon catégorique que le gouvernement privilégiait le Rapid Bus Transit System et que le Light Rail n’était pas possible, et qu’une décision avait été prise. Mais peu de temps après, nous sommes entrés en alliance pour les législatives de 2010. « J’avais eu des discussions avec l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam qui, dit-il n’était pas d’accord initialement pour aller vers le projet de Light Rail », a-t-il dit.

Le Grand argentier a commenté la révision du traité de non double-imposition fiscale entre l’Inde et l’île Maurice. A ce sujet, il a soutenu qu’il a demandé aux autorités indiennes que Maurice ne soit pas pénalisé. Pravind Jugnauth a aussi déclaré que l’Inde a déjà renégocié son traité de non double-imposition fiscale avec Chypre et se flatte que celui de l’île Maurice est « meilleur ».

Il a aussi soutenu que les critiques faites contre le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, Roshi Bhadain, sont totalement injustifiées.

Pravind Jugnauth a affirmé que les Etats-Unis et l’Angleterre auraient exercé des menaces sur le dossier Chagos sur Maurice.

Le ministre des Finances Pravind Jugnauth n’a pas voulu répondre aux questions des journalistes sur l’actualité politique et les ennuis de son conseiller Gérard Sanspeur avec le Central CID ainsi que son éventuelle nomination de Premier ministre.

Posted by on Sep 21 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.