Économie : Des perspectives sombres pour l’année 2016-2017 selon la Chambre de Commerce qui souhaite dans les plus brefs délais la transition au niveau du leadership



Un taux de croissance de 3,7% attendu pour 2017. C’est ce que révèlent les perspectives économiques 2016-2017 de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Maurice. Les perspectives sont sombres pour Maurice pour l’année 2016-2017. Le Produit Intérieur Brut devrait tourner dans les 3,4 % pour 2016 et 3,7 pour 2017.

Selon la MCCI, certains retards dans la mise en application des mesures du dernier budget en sont des facteurs déterminants. Le taux d’inflation pour 2016 devrait être aux alentours de 1% et 1,5% pour 2017. Baisse dans le taux de chômage également qui pourrait être réduit à 7, 7% pour 2017.

Sur le plan global, la croissance mondiale avoisinera les 3,1%. Mais la conjoncture mondiale reste toujours morose avec la persistance d’une demande trop faible. Le Brexit et le ralentissement de la population active sont responsables de cette conjoncture.

Il est impératif que le gouvernement enclenche dans les plus brefs délais la transition au niveau du leadership. C’est ce que pense le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice (MCCI), Azim Currimjee. Il a mis en avant la nécessité de relancer l’activité économique lors de la présentation des perspectives économiques 2016-2017 de la MCCI.

Il était accompagné du responsable du département d’analyse économique de la MCCI, Renganaden Padachy ainsi que du secrétaire général de la Chambre, Raju Jaddoo.

Interrogé sur l’impact de la situation politique sur l’économie, et particulièrement de l’investissement privé, Azim Currimjee a fait ressortir qu’en mars dernier, lorsque le Premier ministre avait nommé un nouveau ministre des Finances, cela avait fait remonter l’indice de confiance dans le secteur privé. «Je pense que toute stabilité politique encourage l’investissement. Nous avons eu un très bon Budget qui doit à présent être exécuté», avance-t-il.

Et d’ajouter que l’exécution des mesures budgétaires ne peut être accomplie que par un gouvernement «clairement constitué». «Le plus vite le gouvernement fera la transition, selon ce qui a été annoncé par le Premier ministre, le mieux ce sera pour maintenir la continuité. Si cela ne se concrétise pas, la confiance risque de descendre», prévient le président de la MCCI.

Posted by on Sep 27 2016. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.