L’échiquier politique en ébullition en prévision de l’accession de Pravind Jugnauth au Prime ministership



Jamais l’accession d’un Premier ministre n’aura suscité autant d’attentes et de polémiques. Pourtant ni Navin Ramgoolam, ni Paul Bérenger ne sont moralement mandatés pour évoquer une contestation. Pravind Jugnauth, Premier ministre, c’est un droit légitime. Un projet auquel Minority Voice souscrit entièrement. Paul Bérenger aurait dû être le dernier à critiquer Pravind Jugnauth. A-t-il oublié comment le Parti Travailliste avait accueilli sa nomination comme Premier ministre en 2003 après que Sir Anerood Jugnauth et son fils Pravind avaient tenu leurs paroles pour le faire devenir le chef du gouvernement ? A-t-il oublié comment le Parti Travailliste avait le soir même de sa nomination organisé un meeting à la place La Louise Quatre Bornes pour dire que « pouvoir pé sappe dans la nou la main » ? A-t-il oublié les insultes qu’ont eu à subir les Jugnauths pour avoir maintenu leurs promesses vis-à-vis de lui?

Aujourd’hui, il aurait dû être un de ceux qui soutiennent l’accession de Pravind Jugnauth au poste suprême. Mais en véritable « nimakaram », il a choisi de se ranger de l’autre côté de l’histoire. Celles des gros poumons, des hypocrites et des sans-cœurs. Incapables de diriger une petite troupe d’une dizaine député, le MMM veut nous faire croire qu’il a la compétence pour diriger le pays. A-t-on oublié Magic Land, IULA, l’Illovo Deal entre autres ? Non ! Alors que Bérenger essaie au moins de comprendre le message du Dr Zouber Joomaye avant de prier sur le retour de Kavi Ramano.

Idem pour le Dr Navin Ramgoolam, comment le PTr peut sortir une affiche pour parler de l’héritage familiale. Aurait-il été le Premier ministre sans son patronyme. Pourquoi tente-t-il aujourd’hui son comeback? Où est le projet de société. Nous ne perdons pas plus de temps avec lui.

C’est pourquoi aujourd’hui, les membres du gouvernement ne doivent pas se laisser distraire par l’évènement. D’où ce rappel important de l’hôtel du gouvernement « faire zot travay ». Certainement, il y aura un remaniement ministériel avec Mahen Seeruttun aux Finances, Sunil Bholah à l’Agro-Industrie, Pradeep Roopun, au ministère de l’Industrie Océanique et Roshi Badhain aux Relations Industrielles tout en gardant d’importantes attributions. Tandis que Vishnu Lutchmeenaraidoo qui s’est fait remarquer aux Affaires Etrangères pourrait hériter du ministère du Développement Economique et du Plan afin de peaufiner la stratégie du deuxième miracle économique. L’entrée de Roubina Jaddoo Jaunboccus et Stéphane Toussaint est de plus en plus évoquée.

Les premières indications de l’agenda politique tomberont ce vendredi avec la réunion du Conseil des ministres, mais aussi le déplacement de SAJ dans sa circonscription cet après-midi. La présence de sir Anerood au centre de jeunesse de Rivière-du-Rempart dans la circonscription No 7, vendredi, pourrait se transformer en happening politique vu que son discours interviendra après les délibérations du conseil des ministres du jour. Aucune indication n’a transpiré quant aux intentions du chef du gouvernement par rapport au timing de son départ du poste du Premier ministre et l’installation de Pravind Jugnauth au Treasury Building. Mais ses interventions lors des délibérations du conseil des ministres, notamment sur le calendrier de travail du comité ministériel sur le Heritage City Project, s’annonceraient révélatrices à plus d’un titre.

Le thème de sa sortie au No 7 est également porteur. Le communiqué officiel du Government Information Service du Prime Minister’s Office note que « le document définit la nouvelle vision du gouvernement pour répondre efficacement aux besoins émergents des jeunes. L’accent est mis sur les opportunités visant à faciliter davantage l’empowerment des jeunes dans le développement de leur résilience et leur sens d’appartenance à la société. Le document exprime également le ferme engagement du ministère de la Jeunesse et des Sports et d’autres partenaires sur les axes d’interventions et les services qui assureront l’ascension d’une jeunesse intelligente pour 2020 (Smart Youth 2020) ».

La National Youth Policy identifie cinq stratégies en vue de favoriser le développement de la jeunesse à Maurice, soit éducation informelle, emploi et employabilité, entrepreneuriat, activités de loisirs et bien-être/attitude. À cette même occasion, le chef du gouvernement pourrait être appelé à commenter l’actualité politique et également au moins répondre à la campagne sur le terrain, notamment du Parti travailliste sur le thème « poste Premier ministre pa enn héritage familial ».

Pravind Jugnauth sera le chief guest de la fête de Divali à la Hindu House. Par ailleurs, la MBC est mobilisé pour faire face à toute épreuve. Le Premier ministre devra se rendre au sommet de la Francophonie le 23 et 24 novembre prochain, suivi d’une visite en Inde et une première réunion bilatérale sur le dossier Chagos fixé au 16 octobre.

Soulignons que le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, n’a pas fait le déplacement à Washington pour l’assemblée générale annuelle du FMI et de la Banque mondiale. Seul le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, a fait le déplacement à cette occasion.

Posted by on Oct 7 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.