Nomination des Seniors Counsels et Senior Attorneys: Me Patrice Doger de Spéville donne-t-il raison à Minority Voice?



C’est l’un des avocats le plus respecté de la profession légale. Une personne qui soulève notre admiration pour son combat contre l’injustice, son passage comme président du Bar Council et surtout sa franchise.

Dans l’édition d’octobre du magazine épisodique La nouvelle chronique du barreau, Me Patrice Doger de Spéville, Senior Counsel, jette les bases d’un système plus adéquat concernant la nomination des Senior Counsels (SC) et des Senior Attorneys (SA).

« La profession légale évolue à grande vitesse. N’est-il pas temps de revoir le mode de nomination des SC et des SA ? » C’est la réflexion faite par Me Patrice Doger de Spéville, SC, dans son éditorial paru dans l’édition d’octobre de La nouvelle chronique du barreau.

Parlant de l’exercice de sélection des SC et des SA, l’homme de loi a déclaré : « The days when the designation of SC and SA involved secret soundings and a tap on the shoulder should be done with once and for all. » Il ajoute que le pays devrait s’inspirer du modèle de l’Angleterre, où c’est un panel de dix personnes, composé d’avocats, d’avoués, d’un juge à la retraite et de personnes non liées à la sphère juridique, qui est appelé à trancher.

Me Patrice Doger de Spéville s’est alors référé au discours prononcé par le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen à la cérémonie de prestation de serment des SC et SA, le 9 septembre. « In this context, is the time not ripe for our current system of elevation of silk to be revamped, the more so that it appears that the existing system in Mauritius has become a much too perilous exercise for the Chief Justice ? » a indiqué l’homme de loi.

Dans son éditorial, il souligne qu’il y a aujourd’hui plus de 600 avocats, contre 370 en 2009. Il parle aussi de l’évolutionde la profession qui, dit-il, est «mieux organisée ». « La Mauritius Bar Association permet des débats fructueux. L’échange dynamique sur le Good Governance and Integrity Bill en est un exemple. Nous avons maintenant un forum permanent attractif qui permet aux membres de notre profession de critiquer les lois en devenir et de les améliorer », fait ressortir Me Patrice Doger de Spéville.

Ce qui apporte de l’eau à notre moulin. Outre les noms que nous avons mentionnés et que vous pouvez relire plus bas, il faut s’interroger sur le cas de Ajay Daby qui compte quarante de pratique au barreau. Il avait prêté serment le même jour que l’actuel Chef Juge Keshoe Parsad Matadeen ou encore Maxime Sauzier. Comment se fait-il que malgré qu’il ait occupé les fonctions de Speaker et d’avocat en remportant d’importantes affaires, qu’il ne s’est jamais vu confié le titre de Senior Counsel. Cela mérite notre réflexion comme dans plusieurs autres cas.

Sur le même sujet

Nouveaux Senior Counsels et Senior Attorneys : Bravo…mais où sont les défendeurs des ti-dimounes?

Posted by on Oct 17 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Opinion. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.