Le Mouvement Patriotique met en avant les jeunes



Le nouveau Bureau national du Mouvement Patriotique a été reconstitué après la démission de quelques membres fondateurs. Désormais, la place est faite aux jeunes pour qu’ils assument de nouvelles responsabilités. La présentation officielle des nouveaux membres du parti aura lieu le 6 novembre à l’auditorium Octave Wiehe à Réduit lors d’un rassemblement.

“C’est le commencement d’un nouveau chapitre pour le MP et le Bureau national mise sur la jeunesse”, a soutenu le président du parti, Alan Ganoo, hier après-midi face à la presse à son QG à Quatre-Bornes. L’équipe est composée de cinq anciens et 18 jeunes, soit 23 membres au total. Alan Ganoo affirme que le nouveau BN veut réaffirmer la présence du parti de façon rigoureuse sur la scène politique. “Ce congrès marquera un nouveau départ et ce sera l’occasion pour nous de montrer que nous regardons l’avenir avec sérénité”, a-t-il ajouté.

Alan Ganoo sera épaulé par deux vice-présidents qui sont Yassin Hamuth et Norbert Froget, ancien membre du PMSD et également ancien maire de la ville de Beau-Bassin/Rose-Hill. Le poste de secrétaire général revient à Atma Bumma, assisté du Dr Ramburrun. Soodesh Roopun sera responsable du pôle communication et des relations publiques, et aura pour assistant Vivek Rampersad. Les autres membres sont, entre autres, Rajeshri Moher, Dharmen Pyneandee, Abhishek Juggoo, Faizal Boodhoo, Vincent Ravat et l’avocat Anupam Kandhai.

La décision du conseil d’administration d’Air Mauritius de révoquer son CEO, Megh Pillay a aussi été abordée par le président du parti. “Megh Pillay est l’un de nos meilleurs gestionnaires et on ne peut pas mettre en doute ses compétences”, a déclaré Alan Ganoo, qui demande à sir Anerood Jugnauth d’agir pour que Megh Pillay puisse retourner à son poste. “Le Premier ministre a la lourde responsabilité de corriger cette erreur monumentale”.

Pour Alan Ganoo, le pays ne connaît pas de “meilleur gestionnaire” que Megh Pillay, qui a fait ses preuves à Air Mauritius. Il estime que la population est témoin des progrès accomplis par la compagnie d’aviation nationale sous sa houlette.

Le président du MP se demande si le Conseil des ministres était au courant de la décision de révoquer Megh Pillay. “Ce licenciement porte un coup dur à Air Mauritius, au pays et aux principes de la bonne gouvernance”, dit-il. Pour Alan Ganoo, il ne faut pas sous-estimer le mauvais signal que représente ce licenciement dans le monde des affaires.

Lors de cette rencontre, Jean-Claude Barbier est revenu sur les royalties que doivent, selon lui, percevoir les artistes locaux à la fin de cette année, soit un taux de 70% et non 10% comme c’est le cas actuellement. Il estime que ce n’est pas normal que des royalties plus conséquents sont payés aux artistes étrangers aux dépens des Mauriciens.

Posted by on Oct 30 2016. Filed under Actualités, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.