Pravind Jugnauth : “Ma priorité, faire bouger le pays”…Il dénonce les cowboys qui tirent à gauche à droite



Le ministre des Finances et du Développement Economique, Pravind Jugnauth a réuni la presse lundi après-midi pour faire un bilan de sa récente en Chine. C’est à travers des accords commerciaux que la Chine et Maurice ont décidé de renforcer leurs liens. La Chine a également signifié son intention d’investir davantage à Maurice à travers ces accords. Pendant son séjour, le ministre des Finances a eu une rencontre avec les investisseurs chinois dans le but de promouvoir l’investissement à Maurice. Pravind Jugnauth a aussi déclaré que le gouvernement chinois financera un complexe sportif international au coût de Rs 1,9 milliard à St Pierre en vue des 10ème Jeux des îles de l’Océan Indien.

Pravind Jugnauth a aussi abordé plusieurs thèmes lors de ce point de presse dont la situation au sein de la compagnie nationale d’aviation, Air Mauritius. « J’entretiens d’excellentes relations avec SAJ », a-t-il mentionné.

Il a aussi avancé que toutes sortes de choses ont été dites dans la presse en ce qui concerne cette affaire.
Cependant, il ajoute qu’il était au courant qu’il y avait une divergence d’opinion entre l’ex-CEO et le conseil d’administration. Le grand argentier s’en est pris à l’ex-CEO d’Air Mauritius. Soulignant que Megh Pillay avait été informé que le conseil d’administration comptait le révoquer. «Il les a laissés faire.»

Et selon le ministre des Finances, «le board a pris la décision qu’il fallait». Cette décision, a ajouté Pravind Jugnauth, a surtout été motivée par les fréquentes divergences entre le CEO et les membres du conseil d’administration sur des «policy decisions». «Monsieur Pillay l’a lui-même dit», a fait valoir le ministre. De faire ressortir que pour le bon fonctionnement d’une entreprise, «ce n’est pas possible d’avoir régulièrement des divergences».

Quid d’une éventuelle réintégration de Megh Pillay, comme le réclament des employés de MK ? «S’il y a une motion en ce sens, c’est au conseil d’administration de prendre la décision», a précisé Pravind Jugnauth. Dans la foulée, il a pris la défense de Mike Seetaramadoo, Executive Vice-President Commercial and Cargo. «Pa atak lézot. Je suis un homme politique et c’est moi qui prends les décisions.»

Selon lui, Roshi Badhain doit assumer la responsabilité de ses propos. Dans la foulée, le leader du MSM a sévèrement critiqué Paul Bérenger. Pravind Jugnauth a aussi répondu à une question sur la dette publique du pays. Il a aussi déclaré qu’il travaille pour faire bouger le pays, c’est d’ailleurs sa priorité a-t-il dit.

Pour sa part, sir Anerood Jugnauth a minimisé le tollé provoqué par la rencontre entre Roshi Bhadain et Megh Pillay, le jeudi 3 novembre. «La rencontre entre le ministre de la Bonne gouvernance et des services financiers et l’ex-Chief Executive Officer d’Air Mauritius ne m’embarrasse pas», a-t-il déclaré à l’aventure du sucre hier.

Posted by on Nov 8 2016. Filed under Actualités, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply


Air Mauritius - Financial Results for the 3rd Quarter of financial year 2016-17



Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.